Giovani dos Santos

Un article de Wikipédia, l'encyclopédie libre.
Aller à : navigation, rechercher
Giovani
Giovani Dos Santos - 001.jpg
Situation actuelle
Équipe Drapeau : Espagne Villarreal
Numéro 9
Biographie
Nom Giovani Alex dos Santos Ramírez
Nationalité Drapeau du Mexique Mexique
Naissance 11 mai 1989 (25 ans)
Lieu Monterrey
Taille 1,75 m (5 9)
Poste Milieu offensif
Parcours junior
Saisons Club
2001 Drapeau : Mexique CF Monterrey
2001-2006 Drapeau : Espagne FC Barcelone
Parcours amateur
Saisons Club
2006-2007 Drapeau : Espagne FC Barcelone B 27 (6) [1]
Parcours professionnel 1
Saisons Club M. (B.)
2007-2008 Drapeau : Espagne FC Barcelone 37 00(4)
2008-2012 Drapeau : Angleterre Tottenham 31 00(3)
2009 Drapeau : Angleterre Ipswich Town 08 00(4)
2010 Drapeau : Turquie Galatasaray SK 18 00(0)
2011 Drapeau : Espagne Racing Santander 16 00(5)
2012-2013 Drapeau : Espagne RCD Majorque 32 00(6)
2013- Drapeau : Espagne Villarreal CF 34 0(12)
Sélections en équipe nationale 2
Années Équipe M. (B.)
2005 Drapeau : Mexique Mexique -17 ans 08 00(2)[2]
2007 Drapeau : Mexique Mexique -20 ans 06 00(5)
2012 Drapeau : Mexique Mexique olympique 09 00(3)
2007- Drapeau : Mexique Mexique 80 0(15)
1 Compétitions officielles nationales et internationales.
2 Matchs officiels.
Dernière mise à jour : 30 juin 2014

Giovani Alex dos Santos Ramírez, dit Giovani dos Santos est un footballeur international mexicain d'origine brésilienne né le 11 mai 1989 à Monterrey. Il évolue actuellement au poste d'attaquant au Villarreal CF.

Il est le fils de l'ancien joueur brésilien Zizinho (Gerardo dos Santos de son vrai nom), le frère de Jonathan dos Santos (Villarreal CF) et de Éder dos Santos (Club America). Il est gaucher de nature et aime jouer à droite pour faire des crochets vers le centre et ainsi trouver une position favorable pour une frappe puissante.

Biographie[modifier | modifier le code]

Carrière en club[modifier | modifier le code]

Giovani a été formé à La Masia, le centre de formation du FC Barcelone. Il prend véritablement ses marques dans l'équipe première catalane (en même temps que son ami Bojan), lors des matches de préparation de la saison 2007-2008 où il est le meilleur buteur du club. Il débute en championnat le 2 septembre 2007 contre Osasuna puis en Ligue des champions le 19 septembre face à l'Olympique lyonnais. Rentré à chaque fois en fin de rencontre, il s'illustre régulièrement en étant notamment à l'origine de buts mais ne parvient pas lui-même à trouver l'ouverture.

Positionné sur le côté droit comme son aîné argentin Lionel Messi, il est rapidement comparé à lui en raison de sa vivacité et de sa capacité à rentrer dans l'axe pour venir conclure les actions. Il reste encore un joueur d'avenir à l'identique de son alter ego Bojan Krkić.

En juin 2008, le joueur mexicain est transféré au club anglais de Tottenham Hotspur pour cinq ans. Le montant du transfert est estimé à 5 millions d'euros[3].

Pour la trêve hivernale de la saison 2008-2009, il était sur le point de s'engager avec l'Olympique lyonnais[réf. nécessaire], mais s'engage le dernier jour du mercato avec Portsmouth pour 6 millions d'euros. Mais n'ayant pas satisfait à la visite médicale, Dos Santos reste donc à Tottenham. Il est finalement prêté le 13 mars 2009 à Ipswich Town, pour acquérir davantage de temps de jeu. Il devient le premier mexicain a évoluer en Championship.

Le 27 janvier 2010 il est prêté avec option d'achat au Galatasaray SK[4].

Il retourne à Tottenham après la Coupe du Monde 2010, mais il ne s'impose pas et est prêté au Racing de Santander[5] le 31 janvier 2011.

Le 31 août 2012, Dos Santos signe un contrat de quatre ans en faveur du RCD Majorque.

Le 9 juillet 2013, suite à la relégation de Majorque en D2, Dos Santos est transféré au Villarreal CF pour 6 millions d'euros.

Le 19 août 2013, pour son premier match avec Villarreal, Dos Santos marque son premier but contre Almería et permet à son équipe de l'emporter 3-2.

Le 24 août 2013, pour son deuxième match sous les couleurs de Villarreal, Dos Santos inscrit un but sur penalty contre la Real Valladolid et permet à son équipe de l'emporter sur le score de 2 buts à 1.

Giovanni Dos Santos est la star de son équipe.

Career statistics[modifier | modifier le code]

Club[modifier | modifier le code]

Modèle:Updated

Club Season League Cup Europe Total
Apps Goals Assists Apps Goals Assists Apps Goals Assists Apps Goals Assists
Barcelona B 2006–07 27 6 0 0 0 0 0 0 0 27 6 0
Total 27 6 0 0 0 0 0 0 0 27 6 0
Barcelona 2007–08 28 3 4 4 0 0 5 1 3 37 4 7
Total 28 3 4 4 0 0 5 1 3 37 4 7
Tottenham Hotspur 2008–09 6 0 0 2 0 0 4 1 0 12 1 0
2009–10 1 0 0 2 0 1 0 0 0 3 0 1
2010–11 3 0 0 1 0 0 1 0 0 5 0 0
2011–12 7 0 1 2 1 1 4 1 1 13 2 3
Total 15 0 1 7 1 1 9 2 1 31 3 3
Ipswich Town 2008–09 8 4 1 0 0 0 0 0 0 8 4 1
Total 8 4 1 0 0 0 0 0 0 8 4 1
Galatasaray 2009–10 14 0 3 2 0 0 2 0 0 18 0 3
Total 14 0 3 2 0 0 2 0 0 18 0 3
Racing Santander 2010–11 16 5 2 0 0 0 0 0 0 16 5 2
Total 16 5 2 0 0 0 0 0 0 16 5 2
Mallorca 2012–13 29 6 7 3 0 0 0 0 0 32 6 7
Total 29 6 7 3 0 0 0 0 0 32 6 7
Villarreal 2013–14 11 6 5 0 0 0 0 0 0 11 6 5
Total 11 6 3 0 0 0 0 0 0 11 6 3
Career total 147 30 21 16 1 1 16 3 4 179 34 26

Carrière en sélection[modifier | modifier le code]

Il fait ses début en équipe nationale mexicaine le 9 septembre 2007 contre le Panama.

Giovanni Dos Santos est retenu par Javier Aguirre pour la Coupe du monde 2010 en Afrique du Sud. L'entraîneur le fait titulaire indiscutable et le positionne à son endroit préféré sur le terrain : ailier droit. Il dispute toutes les rencontres. Lors du premier match de poule contre l'Afrique du Sud, il se montre assez discret et le résultat est un match nul 1-1. Lors du deuxième match contre la France, il se montre très dangereux par ses dribbles et accélérations incessantes : le Mexique gagne 2-0. La dernière rencontre contre l'Uruguay est très serré et c'est l'Uruguay qui ressort vainqueur avec un but de Luis Suarez. Malgré tout, le Mexique est qualifié pour les huitièmes de finale. Le Mexique rencontre l'Équipe d'Argentine de football en huitième de finale. L'Argentine élimine le Mexique 3-1.

Il ouvre le score lors des huitièmes de finale de la Coupe du Monde 2014 face aux Pays-Bas

Palmarès[modifier | modifier le code]

Références[modifier | modifier le code]

Liens externes[modifier | modifier le code]

Sur les autres projets Wikimedia :