Gino Lucetti

Un article de Wikipédia, l'encyclopédie libre.
Aller à : navigation, rechercher
Gino Lucetti
Image illustrative de l'article Gino Lucetti

Naissance 31 août 1900
Carrare
Décès 17 septembre 1943
Ischia
Première incarcération 1926
Cause défendue anarchisme

Gino Lucetti (né à Carrare le 31 août 1900, mort à Ischia le 17 septembre 1943) est un anarchiste italien.

Biographie[modifier | modifier le code]

Pendant la Première Guerre mondiale, Gino Lucetti réalise sa période militaire dans un détachement d'assaut. Après la guerre, comme c'est le cas de nombre d'arditi d'Italie qui donneront naissance aux arditi del popolo, sa conscience politique s'affirme et il prend le parti de s'opposer au fascisme.

Il émigre en France d'où il revient avec l'objectif d'attenter à la vie de Benito Mussolini. Le 11 septembre 1926, place de Porta Pia à Rome, il lance une bombe sur l'automobile dans lequel le dictateur voyage. La bombe rebondit et explose. Lucetti est arrêté et déclare dans le commissariat : « je ne suis pas venu avec un bouquet de fleurs pour Mussolini. J'avais l'intention de me servir du révolver si je n'avais pas obtenu le résultat souhaité avec la bombe ».

Il est jugé en juin 1927 et condamné aux travaux forcés à perpétuité, la peine de mort étant réintroduite plus tard. Avec lui, Leandro Sorio et Stefano Vatteroni sont condamnés à vingt ans comme complices, mais la lumière n'a jamais été faite sur l'organisation de l'attentat. Certains ont avancé l'hypothèse que le geste de Lucetti a été minutieusement préparé et que l'organisation aurait engagée de nombreuses personnes de plusieurs villes italiennes. Quoi qu'il en soit, Vincenzo Baldazzi, un des principaux membres des Arditi del Popolo puis de la résistance romaine, est condamné pour avoir fourni le pistolet à Lucetti, et par la suite Vincenzo Baldazzi est de nouveau condamné pour l'aide financière apportée à la femme de Lucetti.

En 1943 Lucetti est libéré par les alliés mais meurt peu de temps après à Ischia lors d'un bombardement le 17 septembre 1943.

Postérité[modifier | modifier le code]

Une brigade anarchiste de la résistance reçut le nom de Gino Lucetti, le « bataillon Lucetti », qui combattit dans la région de Carrare. Maurizio Maggiani l'évoque dans Coraggio del Pettirosso[1].

Notes et références[modifier | modifier le code]

  1. (it) « Il coraggio del pettirosso, par Maurizio Maggiani », sur www.google.it (consulté le 11 juin 2010)

Compléments[modifier | modifier le code]

Bibliographie[modifier | modifier le code]

Articles connexes[modifier | modifier le code]

Sources[modifier | modifier le code]