Gina Pellón

Un article de Wikipédia, l'encyclopédie libre.
Aller à : navigation, rechercher
Page d'aide sur l'homonymie Pour les articles homonymes, voir Pellon.

Gina Pellón, née le à Cienfuegos (Cuba) et morte le à Paris[1], est une peintre cubaine qui était installée en France.

Biographie[modifier | modifier le code]

Elle étudie à l’Académie San Alejandro, obtient son diplôme en 1954, enseigne à l’Institut polytechnique de Velado jusqu’en 1957. Sa carrière artistique débute en 1953 avec une exposition au Salon soutenu par le Cercle des beaux-arts, repaire d’académiciens et de peintres reconnus, ouvert aussi à l’avant-gardisme. Gina Pellón prend tout de suite une direction novatrice. En 1959, elle décide de venir en France. Sa carrière en Europe a été féconde : nombreuses expositions à Paris, Lausanne, Amsterdam, Bruxelles, Toulouse, à Silkeborg (Danemark) et à Larvik (Norvège). Elle expose également à Miami, New York, Caracas entre autres. Gina Pellón utilise une palette éclatante. En vraie coloriste, avec une énergie frénétique, elle crée la forme par la couleur, dans laquelle on retrouve une influence expressionniste.

Bibliographie[modifier | modifier le code]

  • 1985 : (es) Cuando los pájaros duermen, Miami: Editorial Cernuda, 22 p. 
  • 1999 : Gina Pellón : peintures, 1965-1999, Verona: Edizioni Ae dell'aurora, 157 p. 
  • 1999 : Gina Pellón : rétrospective, Niort : Musées de Niort, 88 p.  (ISBN 978-2-9110-1716-2)
  • 2004 : (es) Insulas al pairo : poesía cubana contemporánea en París (coécrit avec William Navarrete), Cádiz : Editorial Aduana Vieja, 107 p.  (ISBN 978-8-4933-4554-9)
  • 2005 : (es) Vendedor de olvidos (coécrit avec William Navarrete), Cádiz : Editorial Aduana Vieja, 68 p.  (ISBN 978-8-4934-0956-2)
  • 2006 : Venditore di oblio, Piombino: Foglio, 49 p.  (ISBN 978-8-8760-6131-8)

Notes et références[modifier | modifier le code]

Liens externes[modifier | modifier le code]