Gimbap

Un article de Wikipédia, l'encyclopédie libre.
Aller à : navigation, rechercher
Hangul, Hanja.png Cette page contient des caractères coréens. En cas de problème, consultez Aide:Unicode ou testez votre navigateur.
Gimbap
김밥
Image illustrative de l'article Gimbap
Gimbap et gimchi. Ce gimbap est fait d'une feuille d'algues séchées, d'une couche de riz, d'une feuille d'omelette fine (souvent présente) et de légumes cuisinés.

Lieu d'origine Empire coréen Empire coréen
Place dans le service Plat principal
Ingrédients Algue séchée (김, gim), riz blanc, huile de sésame grillé
Mets similaires Makizushi
Gimbap dans un fast-food.
Gim coréen

Le Gimbap (Hangul : 김밥) est un en-cas ou repas très populaire en Corée. Il est fait de riz blanc[1] (밥, bap), d'huile de sésame grillé et divers autres ingrédients, l'ensemble étant roulé dans une algue séchée (김, gim) du genre Porphyra et servit froid coupé en tranches de la taille d'une bouchée. Le gimbap est souvent mangé lors des piques-niques ou d’événements en extérieur, ou comme un déjeuner léger avec du gimchi.

Ingrédients et service[modifier | modifier le code]

Les ingrédients de base entrant dans la composition du gimbap sont le riz, la viande ou tout ingrédient riche en protéine, et des légumes variés (assaisonnés au vinaigre, grillés ou frais). Si du poisson cru fait partie des ingrédients alors le gimbap s'appelle Chobap.

Le riz est traditionnellement assaisonné de façon légère avec du sel et de l'huile de sésame ou de perilla. Les ingrédients les plus populaires pour la partie riche en protéine sont la viande de crabe, les œufs (par exemple sous forme d'omelette) ou un faux-filet. Les légumes comprennent habituellement des épinards, carottes et danmuji (des daïkon au vinaigre). Une fois le gimbap roulé et coupé en tranches, il est servi avec des danmuji ou gimchi.

Variantes[modifier | modifier le code]

Du riz blanc à grain court est généralement utilisé, mais l'utilisation de riz brun à grain court devient plus courante parmi les personnes soucieuses de leur santé, tout comme l'ajout d'huile de sésame sur l'algue (gim). Du riz gluant est plus rarement mélangé au riz utilisé pour le gimbap. L'algue, séchée et pressée, se décline en de nombreuses combinaisons :

  • grillée et assaisonnée à l'huile de sésame et au sel
  • grillée mais sans assaisonnement (version la plus courante)
  • crue mais assaisonnée

L'huile utilisée pour la faire griller est traditionnellement celle de sésame. Cependant, il est devenu commun d'utiliser de l'huile de maïs ou de colza, en particulier si l'on utilise les paquets pré-assaisonnés d'algues du commerce. L'usage d'huile d'olive devient également plus courant.

En dehors des ingrédients déjà cités, certaines variantes se trouveront avec du fromage, des calamars épicés et cuits, du gimchi, de la viande en conserve de marque SPAM, ou du thon en boîte. L'algue peut-être brossée à l'huile de sésame ou parsemée de graines de sésame. Enfin, des tranches de gimbap peuvent-être frits légèrement avec une couche à l'œuf.

Le samgak gimbap (삼각김밥), proche de l'onigiri japonais, est un gimbap triangulaire vendu dans une supérette de quartier[2].

Similarités avec les makizushis de la cuisine japonaise[modifier | modifier le code]

Makizushi japonais
Nori japonais

Le gimbap viendrait [3] des futomaki (太巻き, signifiant littéralement « grands rouleaux ») japonais, qui sont des makizushis de gros diamètre, et serait devenu populaire chez les Coréens à l'époque moderne. Cependant, il est différent de son 'ancêtre' japonais par l'assaisonnement du riz et son contenu. Dans les makizushis japonais, des quantités assez significatives de vinaigre de riz doux est ajouté au riz et l'huile de sésame n'est pas utilisée traditionnellement comme cela se fait pour le gimbap. De même, le gimbap coréen ne contient en général pas de poisson cru et se prépare avec de nombreuses viandes et poissons comme du jambon, des saucisses ou du crabe. Enfin, contrairement au makizushi, le gimbap n'est pas servi avec du Gari ou de la sauce de soja mais du gimchi.

Réputation internationale[modifier | modifier le code]

Le gimbap a été choisi parmi les 100 meilleures recettes coréennes pour les étrangers [4]. Le site canadien straight.com a mis en avant le gimbap lors d'un article le comparant avec les sushis, appelé Korean kimbap rolls out of sushi's shadow (les rouleaux de gimbap coréens sortent de l'ombre des sushis)[5]; l'article se conclut par cette phrase : "il est inutile d'avoir de la sauce de soja, du wasabi ou du gingembre : le gimbap se suffit à lui-même. C'est [un plat] star attendant d'être découvert."

Franchises[modifier | modifier le code]

De nombreux fast food coréens comme La nation du Gimbap (김밥나라), Le paradis du Gimbap (김밥천국) ou Gimbap et Spaghetti se spécialisent dans le gimbap et les nouilles, et offrent aussi en général d'autres plats allant des petits en-cas aux côtelettes de porc en passant par le Bibimbap.

Notes et références[modifier | modifier le code]

Sur les autres projets Wikimedia :

  1. On parle de riz blanc pour tout riz moulu dont l'enveloppe, le bran (partie grossière du grain moulu) et le germe ont été enlevés.
  2. Pour plus de clarté dans le texte, une supérette de quartier se dit dépanneur au Québec.
  3. (ko) 김밥 (gimbap)
  4. (ko) [http://news.naver.com/main/read.nhn?mode=LSD&mid=sec&sid1=103&oid=130&aid=0000027092 Yonhap News, 우리나라를 대표하는 음식 100가지
  5. (en) Korean kimbap rolls out of sushi's shadow

Voir aussi[modifier | modifier le code]