Gillian Hills

Un article de Wikipédia, l'encyclopédie libre.
Aller à : navigation, rechercher

Gillian Hills est une chanteuse et actrice de cinéma d'origine anglaise, née au Caire (Égypte) le 5 juin 1944.

Si son parcours cinématographique se partage entre la France et la Grande-Bretagne, sa carrière discographique se déroule pour l'essentiel en France, où elle connait un certain succès sur la scène yé-yé au début des années 1960.

Carrière discographique[modifier | modifier le code]

Eddie Barclay produit ses premiers disques alors qu'elle est encore adolescente. Ses titres les plus connus : Ma première cigarette (1960), Cou-couche panier (1960), Zou bisou bisou (1961)…

Elle est, un temps, l'égérie de l'émission radiophonique Salut les copains.

Charles Aznavour lui compose deux chansons : Ne crois surtout pas et Jean-Lou (1961).

Elle est également connue pour ses duos : Près de la cascade (1960), avec Henri Salvador, Spécialisation et Aimons-nous (1960), avec Eddie Constantine, Une petite tasse d'anxiété (1963), avec Serge Gainsbourg, et C'est bien mieux comme ça (1962), avec Eddy Mitchell et Les Chaussettes Noires.

Son dernier disque est édité chez Disc AZ : Rien n'est changé (1964).

Elle enregistre en tout une quarantaine de chansons reprises pour la plupart sur un double CD dans la série Twistin' the rock (Barclay).

Carrière cinématographique[modifier | modifier le code]

Gillian Hills apparaît dans une douzaine de films, des petits rôles le plus souvent, qui mettent en valeur sa juvénile beauté et son côté sexy. Le réalisateur Roger Vadim, qui apprécie sa ressemblance avec Brigitte Bardot, lui donne sa première chance dans Les Liaisons dangereuses 1960 (1959).

Elle tient ses principaux rôles dans L'Aguicheuse (Beat Girl, 1960), d'Edmond T. Gréville, La Faute de l'abbé Mouret (1970), de Georges Franju et Nana (1970), de Mac Ahlberg. Elle apparaît également dans Blow-Up (1966) de Michelangelo Antonioni et Orange mécanique (1971) de Stanley Kubrick.

Filmographie[modifier | modifier le code]

Cinéma[modifier | modifier le code]

Télévision[modifier | modifier le code]

Voir aussi[modifier | modifier le code]