Gilberto Freyre

Un article de Wikipédia, l'encyclopédie libre.
Aller à : navigation, rechercher
Gilberto Freyre vers 1975

Sir Gilberto de Mello Freyre (Recife15 mars 1900 – Recife, 18 juillet 1987 (à 87 ans)) était un sociologue, anthropologue et écrivain brésilien. Il est considéré comme l'un des grands noms de l'Histoire du Brésil.

"Je suis un Brésilien, dont les ancêtres, installés depuis longtemps au Brésil, ont presque tous des origines lointaines dans la péninsule ibérique, avec un peu de sang amérindien"[1]. Gilberto Freyre était un descendant de Portugais, d'Amérindiens, d'Espagnols, et de Néerlandais (Hollandais)[2].

Fils de Alfredo Freyre, juge et professeur d'économie politique de la faculté de droit de Recife, Gilberto Freyre a commencé ses études en fréquentant le jardin d'enfants du collège américain Gilreath en 1908. Il a son premier contact avec la littérature à travers Les Voyages de Gulliver. Cependant, malgré son intérêt, il ne parvient pas à apprendre à écrire, se faisant noter pour ses dessins. Il prend des cours particuliers avec le peintre Telles Júnior, qui se plaint de son insistance à déformer les modèles. Il commence à apprendre à lire et à écrire en anglais avec M Williams qui le félicite pour ses dessins.

En 1909 sa grand-mère maternelle qui le gâtait en supposant qu'il était retardé à cause de ses difficultés à apprendre à écrire, décède. Ses premières expériences de la vie rurale eurent lieu à l'époque où, enfant, il fait un séjour dans l'exploitation de canne à sucre de São Severino do Ramo appartenant à des membres de sa famille. Plus tard il écrira sur cette première expérience dans Pessoas, Coisas & Animais ce qui a donné des pages qui comptent parmi ses meilleures.

Freyre a étudié à l'Université Columbia aux États-Unis où il rencontre Franz Boas, sa principale référence intellectuelle. Son premier livre, qui est aussi le plus important est Casa-Grande & Senzala, publié en 1933. En 1946 Gilberto Freyre est élu à l'assemblée constituante sous l'étiquette de l'Union Démocratique Nationale (UDN) et en 1964 il appuie le coup militaire qui renverse João Goulart. De lui Monteiro Lobato dira :

Le Brésil du futur ne va pas être ce que les vieux historiens ont dit et qu'ils répètent aujourd'hui. Il va être ce que Gilberto Freyre dit. Freyre est l'un des génies à la palette la plus riche et la plus éclairante que ces terres antarctiques aient jamais produits.

Il occupa le fauteuil 23 de l'Académie pernamboucaine de lettres à partir de 1986.

Prix et titres[modifier | modifier le code]

Classement chronologique

  • prix de la société Filipe d'Oliveira, Rio de Janeiro, 1934
  • prix Anisfield-Wolf, USA, 1957
  • prix d'excellence littéraire de l'académie pauliste des lettres, 1961
  • prix Machado de Assis, de l'académie brésiliennes des lettres (pour l'ensemble de ses œuvres), 1962
  • prix Moinho Santista de "sciences sociales en général", 1964
  • prix Aspen, de l'institut Aspen, USA, 1967
  • prix International La Madonnina, Italie, 1969
  • Sir - "Chevalier Commandant de l'Empire Britannique", distinction conférée par la Reine d'Angleterre, 1971
  • médaille Joaquim Nabuco, Assemblée Législative de l'État du Pernambouc, 1972
  • trophée Nouveau Monde, pour "oeuvres notables en sociologie et histoire", São Paulo - trophée Journaux Associés, pour "plus grande distinction actuelle en arts plastiques" - prix Jabuti, de la chambre brésilienne du livre, 1973
  • vainqueur du Prix Esso en 2005
  • médaille d'or José Vasconcelos, Frente de Afirmación Hispanista de México, 1974
  • éducateur de l'année, Syndicat des professeurs de l'enseignement primaire et secondaire au Pernambouc et association des professeurs de l'enseignement officiel, 1974
  • médaille Massangana, Institut Joaquim Nabuco de recherches sociales, 1974
  • grande-Croix Andrés Bello da Venezela, 1978
  • grande-Croix de l'ordre du mérite des Guararapes de l'État du Pernambouc, 1978
  • prix Brasília de Littérature pour l'ensemble de ses œuvres, Fondation Culturelle du district fédéral, 1979
  • prix Moinho Recife, 1980
  • médaille de l'ordre de Ipiranga de l'État de São Paulo, 1980
  • grande-Croix de D. Alfonso, El Sabio, Espanha, 1983
  • grande-Croix de l'Ordre de Sant'Iago de l'Épée, Portugal, 1983
  • grande-Croix de l'ordre du mérite Capibaribe de la ville de Recife, 1985
  • grande-Officier de la Légion d'honneur, France, 1986 [1]

Œuvres[modifier | modifier le code]

Gilberto Freyre (à droite) avec ses amis Adonias Filho (à gauche) et Raquel de Queirós (au centre).
  • Casa-Grande & Senzala, 1933
  • Sobrados e Mucambos, 1936
  • Nordeste, 1937
  • Assucar, 1939
  • Olinda, 1939
  • O mundo que o português criou, 1940
  • A história de um engenheiro francês no Brasil, 1941
  • Problemas brasileiros de antropologia, 1943
  • Sociologia, 1945
  • Interpretação do Brasil, 1947
  • Ingeleses no Brasil, 1948
  • Ordem e Progresso, 1957
  • O Recife sim, Recife não, 1960
  • Brasis, Brasil e Brasília, 1968
  • O brasileiro entre os outros hispanos, 1975

Traduction(s) en français :

  • Maîtres et esclaves, la formation de la société brésilienne, 1978

Notes et références[modifier | modifier le code]

Voir aussi[modifier | modifier le code]

Articles connexes[modifier | modifier le code]

Bibliographie[modifier | modifier le code]

Liens externes[modifier | modifier le code]