Gilbert de Brionne

Un article de Wikipédia, l'encyclopédie libre.
Aller à : navigation, rechercher

Gilbert de Brionne († v. 1040) fut comte d'Eu et peut-être de Brionne[1].

Biographie[modifier | modifier le code]

Fils de Godefroi de Brionne († ap. 1023), petit-fils du duc Richard Ier de Normandie, il est l'un des Richardides. Il succède à son demi-frère Guillaume à la tête du comté d'Eu à une date incertaine. Selon l'historien Pierre Bauduin, c'est le duc Robert le Magnifique qui nomme Gilbert comte, au début des années 1030. Ce qui expliquerait pourquoi il conduit une opération en Vimeu contre son voisin Enguerrand Ier de Ponthieu dans la même période. Toutefois Robert de Torigni place la cession du comté d'Eu peu de temps avant la mort de Gilbert vers 1040[2].

De plus, Gilbert fut peut-être comte de Brionne. Orderic Vital l'atteste mais l'histoire de ce comté apparaît obscure. Ce qui est en tout cas certain, c'est que dès 1032, Gilbert s'intitule comte[3] sans que les historiens puissent déterminer son ressort territorial[4].

Ennemi de la famille Giroie, il s'accroche avec elle pour le contrôle du pays d'Ouche. À la mort de Giroie l'Ancien, il tente d’enlever Montreuil-l'Argillé à ses héritiers[5].

Nommé tuteur de Guillaume le Bâtard (plus tard le Conquérant), après l'assassinat du duc Alain III de Bretagne, Gilbert est assassiné fin 1040 ou début 1041[1] par Robert, fils de Giroie sur l'instigation de Raoul de Gacé[6],[7].

Descendance[modifier | modifier le code]

Il eut au moins quatre enfants avec sa femme, dont l'identité est inconnue :

Voir aussi[modifier | modifier le code]

Notes et références[modifier | modifier le code]

  1. a et b Judith A. Green, « Baldwin [Baldwin de Meulles] (d. 1086x90) », dans Oxford Dictionary of National Biography, Oxford University Press, 2004.
  2. Robert de Torigni, Interpolations à Guillaume de Jumièges, Gesta Normannorum ducum, IV, 18, édition E. Van Houts, t. I, p.130
  3. Marie Fauroux, Recueil des actes des ducs de Normandie (911-1066), Caen, 1961, n°64, 66, 67, 70, 80, 85
  4. Pierre Bauduin, La Première Normandie (Xe-XIe siècles), Caen, Presses Universitaires de Caen,‎ 2004, 474 p. [détail des éditions] (ISBN 2-84133-145-8), p. 295.
  5. Orderic Vital, éd. M. Chibnall, The Ecclesiastical History of Orderic Vitalis, Oxford University Press, 1969-1980, volume, II, p.25.
  6. François Neveux, La Normandie des ducs aux rois, Ouest-France, 1998, p. 107.
  7. Guillaume de Jumièges, Gesta Normannorum ducum, Éd. Guizot, 1826, livre VII, chapitre II.

Sources[modifier | modifier le code]