Gilbert Sorrentino

Un article de Wikipédia, l'encyclopédie libre.
Aller à : navigation, rechercher

Gilbert Sorrentino est un poète et romancier américain né à Brooklyn le 27 avril 1929 et décédé le 18 mai 2006 (à 77 ans).

En plus de vingt-cinq ouvrages de fiction et de poésie, Gilbert Sorrentino a exploré les possibilités comiques et formelle de la langue et de la littérature. Son insistance sur la primauté de la langue et ses incursions dans la métafiction font de lui un postmoderniste. Mais il est également connu pour son oreille pour l’expression orale américaine et son attention aux particularités du lieu, en particulier de son Brooklyn natal.

Biographie[modifier | modifier le code]

En 1956, il fonde la revue littéraire Neon avec des amis de Brooklyn College, dont son ami d’enfance Hubert Selby Jr.. Il édite Neon de 1956 à 1960, puis travaille comme éditeur pour Kulchur de 1961 à 1963. Après avoir travaillé en étroite collaboration avec Hubert Selby Jr.Selby sur le manuscrit de Last Exit to Brooklyn (1964), il a été éditeur chez Grove Press de 1965 à 1970, où l’un de ses projets éditoriaux est l’autobiographie de Malcolm X.

Il accepte finalement des postes au Sarah Lawrence College, à l’université Columbia, à l’université de Scranton et la New School de New York avant d’être embauché comme professeur d’anglais à l’université Stanford, où il exerce de 1982 à 1999.

Il a connu parmi ses étudiants les romanciers Jeffrey Eugenides et Nicole Krauss. Son fils, Christopher Sorrentino, est romancier lui-aussi.

Il est surtout connu pour Salmigondis, [« Mulligan Stew »], un roman puisant dans les personnages de Dashiell Hammett, F. Scott Fitzgerald et Flann O'Brien, ou provenant même d’une note de bas de page de James Joyce[1].

Œuvres traduites en français[modifier | modifier le code]

  • Le Ciel change, [« The sky changes »], trad. de Philippe Mikriammos, Paris, Éditions Les Belles Lettres, coll « Littérature étrangère », 1991, 191 p. (ISBN 2-251-33708-3)[2]
  • Red le démon, [« Red the fiend »], trad. de Bernard Hoepffner, Paris, Christian Bourgois Éditeur, coll « Fictives », 1996, 282 p. (ISBN 2-267-01365-7)
  • Steelwork, [« Steelwork »], trad. de Bernard Hoepffner avec Catherine Goffaux, Grenoble, France, Éditions Cent Pages, 1999, 201 p. (ISBN 2-906724-57-2)
  • Petit Casino, [« Little Casino »], trad. de Bernard Hoepffner avec Catherine Goffaux, Arles, France, Actes Sud, coll. « Lettres anglo-américaines », 2006, 214 p. (ISBN 2-7427-5847-X)
  • Salmigondis, [« Mulligan Stew »], trad. de Bernard Hoepffner, Grenoble, France, Éditions Cent Pages, 2007, 492 p. (ISBN 978-2-906724-92-1)[3],[4]
  • La Lune dans son envol, [« The moon in its flight »], trad. de Bernard Hoepffner, Arles, France, Actes Sud, coll. « Lettres anglo-américaines », 2009, 315 p. (ISBN 978-2-7427-8089-1)[5],[6]
  • La Folie de l’or, [« Gold Fools »], trad. de Bernard Hoepffner, Grenoble, France, Éditions Cent Pages, 2010, 247 p. (ISBN 978-2-916390-13-0)[7]
  • Aberration de lumière, [« Aberration of Starlight »], trad. de Bernard Hoepffner, Arles, France, Actes Sud, coll. « Lettres anglo-américaines », 2013, 320 p. (ISBN 978-2-330-01407-0)

Sur l’auteur[modifier | modifier le code]

  • Marie-Christine Agosto, Gilbert Sorrentino, une exubérante noirceur, Rennes, France, PU Rennes, coll « Interférences », 2007, 156 p. (ISBN 978-27535-0362-5)

Source[modifier | modifier le code]

Notes et références[modifier | modifier le code]

  1. Christopher Hawtree, The Guardian, « Gilbert Sorrentino », sur the Guardian,‎ 7/6/2006 (consulté le 14 novembre 2012)
  2. Marie-Christine Agosto, Les Cahiers du CEIMA, 1, p. 61-70, « Ruptures à l’américaine : The Sky Changes de Gilbert Sorrentino. », sur univ-brest.fr (consulté le 14 novembre 2012)
  3. David Boratav, « Gilbert Sorrentino - Salmigondis », sur chronicart.com (consulté le 14 novembre 2012)
  4. Didier Garcia, Le Matricule des Anges N° 084, « :Salmigondis - Gilbert Sorrentino », sur Le Matricule des Anges (consulté le 14 novembre 2012)
  5. « La Lune dans son envol, de Gilbert Sorrentino », sur Le Magazine Littéraire,‎ 07/12/2010 (consulté le 14 novembre 2012)
  6. Yves Le Gall, Le Matricule des Anges, n° 103, mai 2009, « La Lune dans son envol - Gilbert Sorrentino », sur Le Matricule des Anges (consulté le 14 novembre 2012)
  7. Camille Decisier, Le Matricule des Anges, n° 113, mai 2010, « Folie de l’or - Gilbert Sorrentino », sur Le Matricule des Anges (consulté le 14 novembre 2012)