Gigantophis garstini

Un article de Wikipédia, l'encyclopédie libre.
Aller à : navigation, rechercher

Gigantophis garstini (le serpent géant de Garstin) est un serpent de la famille de reptiles éteints des madtsoiidae. Il vivait il y a environ 40 millions d'années dans le sud de l'Égypte et de l'Algérie actuelles. L'espèce n'est connue que par un petit nombre de fossiles.

Dimensions[modifier | modifier le code]

Il aurait mesuré plus de 10 mètres de long, sa taille approchant ou dépassant celle des plus grandes espèces actuelles telles que le python réticulé (plus de 10 m) ou l'anaconda (presque 10 m). En comparant les vertèbres fossiles d'un Gigantophis à celles des plus grands serpents modernes, Jason Head de la Smithsonian Institution (Washington, D.C.) a conclu que ce serpent éteint pouvait dans sa croissance atteindre 9,3 à 10,7 mètres de long. Avec 10,7 mètres, il aurait dépassé de plus de 10 % ses parents biologiques les plus grands[1].

Alimentation[modifier | modifier le code]

Le Gigantophis était constricteur, bien qu'il apparut à la même époque que les serpents venimeux. Il se nourrissait de poissons géants mais aussi de Moeritherium, un proboscidien primitif ancêtre des éléphants actuels et de la taille d'un cochon.

Voir aussi[modifier | modifier le code]

Liens internes[modifier | modifier le code]

Note[modifier | modifier le code]

  1. New Scientist magazine, n° 2473, 13 novembre 2004, p. 17.