Giethoorn

Un article de Wikipédia, l'encyclopédie libre.
Aller à : navigation, rechercher
Giethoorn

52° 43′ 55″ N 6° 04′ 56″ E / 52.73194, 6.08222 Giethoorn est un village de la province de l'Overijssel, aux Pays-Bas. Il appartient à l'agglomération de Steenwijkerland et compte environ 2620 habitants.

Étymologie[modifier | modifier le code]

Giethoorn doit son nom au mot néerlandais « geitenhoorns », qui fait référence aux cornes de chèvres sauvages trouvées dans la région par les tourbiers.

Géographie[modifier | modifier le code]

Giethoorn est un village lacustre, souvent surnommé la « Venise du Nord » à l'instar d'Amsterdam, de Stockholm ou encore de Bruges. Il se dresse au cœur d'un parc naturel — vaste région de tourbières marécageuses — appelé « De Wieden ». Giethoorn est parcouru de longs canaux creusés lors des derniers siècles pour l'extraction de la tourbe, activité à l'origine de la création de nombreux lacs à l'est et au sud du village.

Le village s'étend à cheval sur le canal Dorpsgracht, long de près de 7 kilomètres. Sa situation géographique le rend inaccessible en voiture : c'est une ville piétonne. On peut visiter Giethoorn à pied, à vélo ou en bateau (punters, canots, bateaux-mouches ou encore voiliers). Les fermes, chaumières et autres habitations — reliées entre elles par de petits ponts — sont particulièrement réputées pour leurs toits bombés en chaume, appelés « toits en dos de chameau ».

Histoire[modifier | modifier le code]

Giethoorn fut une commune indépendante jusqu'au 1er janvier 1973, date à laquelle elle fusionna avec Vollenhove, Blokzijl et Wanneperveen pour former la nouvelle commune de Brederwiede. De nos jours, Giethoorn fait partie de Steenwijkerland.

Sites touristiques[modifier | modifier le code]

  • 't Olde Maat Uus, une ferme restaurée aménagée en musée, avec une exposition sur la vie à Giethoorn au siècle dernier.
  • Musée De Oude Aarde, avec des expositions sur les cristaux, minéraux, terrariums, etc.
  • Galerie de coquillages Gloria Maris.
  • Réserves naturelles De Wieden et De Weerribben.

Voir aussi[modifier | modifier le code]

Liens externes[modifier | modifier le code]


Références[modifier | modifier le code]