Gideon Sa'ar

Un article de Wikipédia, l'encyclopédie libre.
Aller à : navigation, rechercher
Gideon Sa'ar
Gideon Sa'ar en 2010.
Gideon Sa'ar en 2010.
Fonctions
Ministre de l'Intérieur
En fonction depuis le 18 mars 2013, 18 mars 2013
Président Shimon Peres
Gouvernement Gouvernement Netanyahou III
Prédécesseur Eli Yishaï
Successeur en fonction
Parlementaire à la Knesset
Législature 16e, 17e, 18e, 19e
Ministre de l'Éducation
31 mars 2009 – 18 mars 2013
Prédécesseur Yuli Tamir
Successeur Shai Piron
Biographie
Date de naissance 9 décembre 1966 (47 ans)
Lieu de naissance Tel Aviv-Jaffa
Nationalité Israélienne
Parti politique Likoud
Religion Judaïsme

Gideon Sa'ar ou Guideon Saar (en hébreu : גדעון סער) est un homme politique israélien né le 9 décembre 1966 à Tel Aviv-Jaffa. Il est membre des 16e à 19e Knesset, ministre de l'Éducation de 2009 à 2013 et ministre de l'Intérieur depuis 2013.

Biographie[modifier | modifier le code]

À la naissance, Sa'ar se nomme Gideon Moses Serchanski. Une partie de sa famille est originaire de Boukhara[1]. Il étudie les sciences politiques à l'université de Tel Aviv et y obtient un Bachelor of Arts puis un Bachelor of Laws. Il travaille, de 1995 à 1997, dans le cabinet de Michael Ben-Yair, le conseiller juridique du gouvernement. Puis dans le cabinet du procureur de l'État jusqu'en 1998.

Sa'ar rejoint ensuite le secrétariat du gouvernement en 1999, puis de 2001 à 2002 après la victoire d'Ariel Sharon lors de l'élection de février 2001.

Il est élu à la 16e Knesset sur la liste du Likoud lors des élections législatives de 2003. Sa'ar est nommé président du groupe parlementaire du Likoud. Il s'oppose au Plan de désengagement des territoires occupés et tente de faire passer une proposition de loi demandant un référendum sur ce plan[2].

Sa'ar est réélu à la 17e Knesset lors des élections législatives de 2006. Il garde son poste de président du groupe du Likoud et devient vice-président de la Knesset.

Lors de son second mandat, Sa'ar dépose deux propositions de lois : une pour emprisonner les employeurs qui licencient des femmes enceintes et une pour interdir les tests cosmétiques sur les animaux[3].

En décembre 2008, la liste de l'aile dure du Likoud menée par Sa'ar, Silvan Shalom et Moshe Feiglin remporte la primaire interne et Sa'ar se retrouve deuxième, derrière Benyamin Netanyahou, sur la liste du Likoud pour les élections législatives de 2009[4]. Sa'ar est réélu lors des législatives et est nommé ministre de l'Éducation le 31 mars 2009[5].

Son action en tant que ministre de l'Éducation est marquée par l'accentuation de l'enseignement des valeurs et héros sionistes dans les programmes scolaires[6]. Son travail est apprécié par les deux syndicats d'enseignants qui en mars 2013, au moment de la formation du gouvernement, expriment leur souhait de garder Sa'ar comme ministre de l'Éducation[7]. Sa'ar lui aussi souhaite rester à ce poste mais après les négociations de formation du gouvernement de coalition, c'est le rabbin Shaï Piron (Yesh Atid) qui est nommé poste de ministre de l'Éducation, alors que Sa'ar devient ministre de l'Intérieur[8],[9].

En février 2013, il est accusé par une lettre anonyme envoyée au premier ministre Benyamin Netanyahou d'abus sexuels à l'encontre d'un membre de son cabinet. En mars, le procureur de l'État annonce que la lettre est un faux et innocente le ministre[10],[11]. Il occupe depuis le 18 mars 2013 le poste de ministre de l'Intérieur dans le gouvernement Netanyahou III.

Vie privée[modifier | modifier le code]

En 2012, Sa'ar se sépare de son épouse, avec laquelle il vivait depuis 20 ans[12].

Source[modifier | modifier le code]

Notes et références[modifier | modifier le code]

Liens externes[modifier | modifier le code]