Gibson Firebird

Un article de Wikipédia, l'encyclopédie libre.
Aller à : navigation, rechercher

La guitare électrique Gibson Firebird produite par la firme Gibson Guitar Corporation depuis 1963.

Historique[modifier | modifier le code]

La Gibson Firebird est apparue en 1963 des mains de Ray Dietrich qui travaillait auparavant dans l'industrie automobile. C'est à la demande de Ted Mc Carty alors président de Gibson que Ray se mit au travail. Le cahier des charges de la Gibson Firebird est différent de celui des autres modèles électriques de la marque; le manche est de type "conducteur" ou "traversant" et pas collé au corps comme d'habitude chez Gibson, tandis que les mécaniques sont de type "banjo", les micros sont ici des "mini humbucker" sans pôles réglables. La Gibson Firebird s'est vue déclinée en 4 versions de guitares (Firebird I, III, V et VII) et deux versions de basses (thunderbird IV et VI). À partir de 1965, le design de la gamme Firebird fut changé à la demande de Léo Fender qui trouvait que le design était trop proche de la Fender Jazzmaster apparue en 1958 et dont il avait déposé un brevet. Les Firebird de '63 à '65 sont appelées «reverse-body» par opposition aux Firebird de '65 à '69 qui sont appelées «non-reverse body». Le cahier des charges changea d'ailleurs sensiblement entre les deux série; les Firebird «non-reverse» ont perdu le manche traversant pour un traditionnel manche collé, les mécaniques de banjo furent abandonnées pour des mécaniques économiques montées «en banc» de 6, et les micros "mini-humbucker" furent remplacées sur les modèles I et III par des micros simple bobinage de type «P-90».

Jérôme Fischer, « JerRock.com : La Gibson Firebird reverse body », sur www.JerRock.com,‎ 2009 (consulté en 26.08.09)