Gibbon cendré

Un article de Wikipédia, l'encyclopédie libre.
Aller à : navigation, rechercher

Hylobates moloch

Le gibbon cendré appelé quelquefois gibbon argenté, gibbon moloch ou gibbon de Java[1] (Hylobates moloch) est un primate de la famille des hylobatidae ou gibbons. Sa fourrure est gris bleuté avec le sommet de la tête gris foncé ou noir. Comme tous les gibbons, il n'a pas de queue et ses bras sont longs par rapport à son corps. En moyenne, il pèse 8 kg.

Le gibbon cendré vit exclusivement sur l'île de Java (Indonésie), où il habite les zones profondément cachées de la forêt vierge. Il est arboricole et diurne, grimpe dans les arbres et saute d'arbre en arbre habilement à travers les forêts. Son régime alimentaire se compose de fruits, de feuilles et de fleurs.

Tous les trois ans, en moyenne, les femelles donnent naissance à un seul jeune, après sept mois de gestation. Le jeune est allaité pendant environ 18 mois et vit avec le groupe familial jusqu'à ce qu'il ait atteint sa pleine maturité à environ 8 ans.

Le gibbon cendré figure parmi les primates les plus menacés. Il est classé comme En danger critique d'extinction sur la liste rouge UICN des espèces menacées de 2007. Il y a un risque de 50 % de le voir disparaitre dans les dix prochaines années[2]. La destruction de son habitat dans l'île surpeuplée de Java continue de réduire ses effectifs sauvages. Beaucoup de gibbons sont également perdus à cause du commerce illégal d'animal de compagnie, lorsque les adultes sont abattus afin que leurs bébés puissent être vendus sur les marchés comme animaux de compagnie[2]. Il y a moins de 2 000 Gibbons cendrés dans la nature considérés comme génétiquement viables pour la poursuite de l'espèce. Il existe également une douzaine de petites populations non-viables. En dehors de ces populations sauvages de nombreux Gibbons cendrés sont détenus comme animaux de compagnie dans toute l'Indonésie[2].

Plusieurs zoos essaient d'assurer la survie de l'espèce mais malgré ces efforts, la survie de cette espèce n'est pas assurée.

Le couple est formé pour la vie et reste très uni : ils dorment assis sur une branche, serrés les uns contre les autres, contrairement aux orangs-outans par exemple, qui se fabriquent un nid dans les arbres pour dormir. Le couple défend fermement son territoire. Il a un relativement petit territoire d'environ 17 ha. Les femelles chantent plusieurs fois par jour pour avertir être sur son territoire et si des étrangers sont repérés les mâles lancent des cris haut et fort pour écarter les intrus.

Il existe deux sous-espèces de gibbon cendré[3] :

  • le gibbon cendré occidental (Hylobates moloch moloch)
  • le gibbon cendré oriental (Hylobates moloch pongoalsoni)
Répartition géographique

galerie[modifier | modifier le code]

Cliquez sur une vignette pour l’agrandir

Références[modifier | modifier le code]

  1. http://www.photozoo.org/asie/indonesie/surabaya/Hylobates+moloch+6.JPG.html
  2. a, b et c « The Silvery Gibbon Project » (consulté le 11 12 2007)
  3. Thomas Geissmann, « Gibbon Systematics and Species Identification » (consulté le 13 04 2006)