Gianni Pirozzi

Un article de Wikipédia, l'encyclopédie libre.
Aller à : navigation, rechercher

Gianni Pirozzi

Nom de naissance Gianni Ségalotti
Activités Romancier
Naissance 2 juillet 1968 (46 ans)
Saint-Brieuc, Drapeau de la France France
Langue d'écriture Français
Genres Roman policier
Distinctions Prix SNCF du premier polar 2001
Prix Sang d'Encre 2010

Gianni Pirozzi, de son vrai nom Gianni Ségalotti, né le 2 juillet 1968 à Saint-Brieuc, est un auteur de romans noirs. Il est le frère de Bruno Ségalotti, lui aussi auteur de romans noirs.

Biographie[modifier | modifier le code]

Travailleur social à Rennes, Gianni Pirozzi débute dans l'écriture comme chroniqueur pour le magazine L'Œil électrique et le quotidien Ouest-France. Il remporte pour son premier roman Romicide le prix du Premier Polar SNCF 2001. Basé à Sète depuis 2005, il rédige ensuite des chroniques de théâtre et de cinéma pour le quotidien La Marseillaise. Ses derniers romans sont publiés aux Éditions Rivages. Il trouve son inspiration dans son environnement professionnel, les gens qu'il accompagne quotidiennement ainsi que ses voyages.

Son premier roman Romicide se déroule dans le monde des gens du voyage. Dans son deuxième roman consacré à l'Irlande du Nord, Hotel Europa (2004), il fait réintervenir son personnage Augusto Rinetti.

Son roman suivant, Le Quartier de la Fabrique (2009), traite de l'impact de la guerre du Kosovo sur la communauté Rom. Il obtient le Prix Sang d'Encre 2010 du Festival de Vienne.

Dans Sara la Noire (Rivages/Noir, 2014), un policier gitan affecté en banlieue parisienne, au sein des populations migrantes, enquête sur une ancienne disparition d'enfant, tombe amoureux d'une prostituée et décide de la défendre contre tous les mauvais traitements qu'elle subit. Il finit par franchir la limite de tous les interdits.

Œuvre[modifier | modifier le code]

Romans[modifier | modifier le code]

Nouvelle[modifier | modifier le code]

Articles principaux[modifier | modifier le code]

Entretiens[modifier | modifier le code]

  • « Cesare Battisti, la Mémoire de plomb » (avec Luciano Le Goff / photogr. Isabelle Vaillant) in L'Œil électrique no 16, décembre 2000.
  • « Claude Mesplède, la Mémoire du polar » (avec Delphine Descaves / photogr. Isabelle Vaillant) in L'Œil électrique no 17, février 2001, p. 48-51.
  • « Marc Villard, Noire est ma couleur » (photogr. David Balicki) in L'Œil électrique no 20, septembre 2001.
  • « François Guérif, l'Ami américain » (photogr. Céline Clanet) in L'Œil électrique no 31, septembre 2004.

Récits de voyage[modifier | modifier le code]

  • « Prague : arrêts sur images » (écrit avec Hervé Geréec / photogr. Hervé Geréec et Mark Allen) in L'Œil électrique no 4, 10/1998, p. 25-31.
  • « Albanie : Année Zéro » (photogr. Nicola Tiezzi) in L’Œil électrique no 13, 15 juin 2000.

Notes et références[modifier | modifier le code]

Bibliographie[modifier | modifier le code]