Giacomo della Porta

Un article de Wikipédia, l'encyclopédie libre.
Aller à : navigation, rechercher
Page d'aide sur l'homonymie Pour les articles homonymes, voir Della Porta.
Façade de l'église du Gesù à Rome

Giacomo della Porta (Porlezza, 1533 - Rome, 1602) est un architecte italien de l'art maniériste de la Contre-Réforme, initiateur de l'art baroque.

Biographie[modifier | modifier le code]

Appartenant à une famille de sculpteurs tessinois, Giacomo della Porta commence son activité à Gênes dans l'atelier de son père.

Parmi ses diverses œuvres à Gênes on remarquera les statues de la chapelle Cybo au Duomo di San Lorenzo.

Il part ensuite pour Rome, où, élève du Vignole, il réalise la façade, la coupole et les chapelles rondes de San Francesco alla Madonna. Après la mort de Michel-Ange, il dirige les travaux de la basilique Saint-Pierre de 1573 à 1602 dont il construit la coupole. Au Capitole il réalise, sur les plans de Michel-Ange, le palais des Sénateurs et le Palais des Conservateurs. En 1573, après la mort du Vignole, il continue la construction de l'église du Gesù, il en complète également la coupole et est surtout l'auteur de la façade qui devait servir de modèle pour les églises de « style jésuite » pendant deux siècles. Il est également l'auteur du Palais Chigi (1562), du Palais de la Sapienza (1575, terminé par Borromini au siècle suivant), de l'église Sant'Andrea della Valle (1591, terminée par Carlo Maderno et Carlo Rainaldi) et de la façade de Saint Louis des Français (1580-1584). Il complète beaucoup des fontaines de Rome comme celles de la Piazza del Popolo, la fontaine de Neptune et la fontaine del Moro sur la Piazza Navona.

Lui est attribuée également la réalisation du palais Crescenzi en 1585 (maintenant Serlupi Crescenzi), au séminaire et la fontaine de la place d'Aracoeli. En dehors de Rome, on lui doit la villa Aldobrandini à Frascati (1598-1602, achevée par Carlo Maderno).

Œuvres[modifier | modifier le code]

Notes et références[modifier | modifier le code]


Sources[modifier | modifier le code]

Voir aussi[modifier | modifier le code]

Articles connexes[modifier | modifier le code]

  • x

Liens externes[modifier | modifier le code]

  • x