Giacomo Joyce

Un article de Wikipédia, l'encyclopédie libre.
Aller à : navigation, rechercher

Giacomo Joyce est une œuvre posthume de James Joyce.

Cette œuvre représente un poème d'amour, en forme libre (une série de billets). Sur ces seize pages manuscrites, l'auteur tente de pénétrer l'esprit d'une «dark lady», objet d'une histoire d'amour illicite.

Giacomo est la forme italienne du prénom de l'auteur, James.

Cette œuvre fut éditée en 1968 par Richard Ellmann.

Après une première traduction française parue en 1973 par André du Bouchet chez Gallimard, l'édition d'une nouvelle traduction est disponible en 2013.

Bibliographie[modifier | modifier le code]