Ghost Rider (motard)

Un article de Wikipédia, l'encyclopédie libre.
Aller à : navigation, rechercher
Page d'aide sur l'homonymie Pour les articles homonymes, voir Ghost Rider.

Patrik Furstenhoff[1],[2], alias Ghost Rider, est un motard suédois ayant sorti en DVD ses affronts à la police et ses exploits illégaux.

Il est toujours habillé de noir, des bottes jusqu'au casque à visière teintée ainsi que sa moto complètement noire également. Il conduit toute sorte de motos, mais principalement des GSX-R 1000 et GSX-R 1300 Hayabusa à moteurs préparés, ainsi que des 250 CBR.

Des exploits controversés[modifier | modifier le code]

Ghost Rider est le héros d'une série de films produits de manière indépendante en DVD, dans lesquels on le voit exécuter des figures et des courses illégales sur sa moto, sur des routes et autoroutes publiques à travers la Suède et dans d'autres pays d'Europe (dont la France), défiant les forces de l'ordre.

Ses films sont généralement tournés dans la perspective d'une caméra montée sur le cadre, le casque ou les roues de sa motocyclette : courses à grande vitesse sur la voie publique, manœuvres extraordinaires sur la chaussée, etc. Toutes ses acrobaties sont filmées dans des environnements non contrôlés, au mépris des lois.

La forte notoriété acquise par Ghost Rider au travers d'Internet, ainsi que par la diffusion de ses DVD, a été l'objet de nombreuses discussions dans des émissions télévisées ou des magazines à travers le monde.

Dans le DVD Ghost Rider Goes Crazy in Europe, le motard s'attaque à un record détenu jusque là par un motard français se faisant appeler le « Prince Noir » : un tour du boulevard périphérique de Paris, d'une distance d'environ 35 km, effectué en 11 min 4 s en 1989, et filmé depuis une caméra fixée sur le réservoir. En 2004, Ghost Rider accompli le tour complet en min 57 s. Les deux courses ne sont toutefois pas tout à fait comparables : le tracé a été légèrement modifié entre temps, Ghost Rider a effectué son temps de nuit tandis que le Prince Noir l'avait fait avec un peu plus de circulation un dimanche matin à h (l'horaire choisi par le Ghost Rider pour sa course allège à peine la difficulté de la prestation, mais réduit considérablement les risques d'accident pour lui et les autres usagers), il n'emprunte pas de bretelle d'entrée ou de sortie, et il effectue ce record au guidon d'une moto bien plus performante que celle du Prince Noir.

Filmographie[modifier | modifier le code]

Titre Année
Ghost Rider: The Final Ride 2002
Ghost Rider Goes Wild 2003
Ghost Rider Goes Crazy in Europe 2004
Ghost Rider Goes Undercover 2005
Ghost Rider: Back To Basics 2008
Ghost Rider 6.66 - What the fuck... 2011 (real title from Ghostridermovie.net)

Notes et références[modifier | modifier le code]

Voir aussi[modifier | modifier le code]

Liens internes[modifier | modifier le code]

Lien externe[modifier | modifier le code]