Gholam Ali Haddad-Adel

Un article de Wikipédia, l'encyclopédie libre.
Aller à : navigation, rechercher
Haddad-Adel

Gholam Ali Haddad-Adel (en persan : غلامعلی حداد عادل) (né à Téhéran en 1945) est ancien président et membre actuel de l'Assemblée consultative islamique (parlement iranien). Il est le premier président à ne pas être membre du clergé depuis la révolution iranienne de 1979.

Haddad-Adel obtient un doctorat en philosophie de l'Université de Téhéran en 1975, et il est également titulaire d'une licence de physique de l'université de Téhéran et d'une maitrise de physique de l'université de Shiraz.

Après la révolution iranienne, il s'inscrit au parti de la république islamique. Il deviendra par la suite vice-ministre de la culture et de l'orientation islamique, vice-ministre de l'éducation, puis directeur de l'académie de langue et de littérature persane, directeur exécutif de la fondation de l'encyclopédie islamique. Il a également aidé à mettre en place des olympiades scientifiques en Iran.

Il est élu député de Téhéran dans les élections au Majles d'Iran en 2004. Il est ensuite élu comme porte-parole du Majles pour un an le 6 juin 2004, avec 226 voix sur 259 (il était le seul candidat).

Il est actuellement membre de l'académie de langue et de littérature persane, membre du haut conseil à la révolution culturelle et membre du Conseil de discernement.

Vie privée[modifier | modifier le code]

La fille d'Haddad-Adel s'est marié à Mojtaba Khamenei, un fils de l'Ayatollah Ali Khamenei, l'actuel Guide de la Révolution de l'Iran.

Publications[modifier | modifier le code]

  • Ouvrages :
    • Farhang-e Berahnegi va Berahnegi-e Farhangi (« Culture de la nudité et nudité de la culture »), Soroush, Téhéran, 1980, traduit en ourdou, arabe et turc.
    • Haj : Namaaz-e Bozorg (« Hajj : la grande prière »), Sana, Téhéran, 2000.
    • Daaneshnaame-ye Jahaan-e Eslam (« L'encyclopédie du monde islamique »), Islamic Encyclopedia Foundation, Volumes 2-6 (éditeur), 1996-2001.
    • il est également auteur de livre de sociologie, de sciences sociales, et d'ouvrages sur le Coran pour à destination des lycées.
  • Traductions :
    • Tamhidaat : Moghaddame-i baraaye har Maa-ba'd-ot-tabi'e-ye Aayande ke be onvaan-e yek Elm Arze Shavad, traduction de Prolégomènes à toute métaphysique future qui voudra se présenter comme science d'Emmanuel Kant, Iran University Press, Téhéran, 1988.
    • Nazariye-ye Ma'refat dar Falsafe-ye Kaant, une traduction de Théorie de la connaissance de Kant de Justus Hartnack, Fekr-e Rooz, Téhéran, 2000.

Lien externe[modifier | modifier le code]