Gheorghe Ștefan

Un article de Wikipédia, l'encyclopédie libre.
Aller à : navigation, rechercher

Gheorghe Ștefan (mort en 1668 à Szczecin) fut voïvode de la Moldavie du 13 avril au 8 mai 1653 puis du 16 juillet 1653 au 13 mars 1658. Il était le fils du boyard Dumitrașcu Ceaur.

Gheorghe Stefan.jpg

Biographie[modifier | modifier le code]

Chancelier du voïvode Basile le Loup, il est semble-t-il trahi par ce dernier qui aurait entretenu une relation avec sa femme. Il décide alors de s'allier avec le Prince de Valachie Matei Basarab et avec le prince de Transylvanie Georges II Rákóczi. Il réussit à expulser Basile du trône de Moldavie mais ce dernier décide de s'allier avec le chef cosaque Bogdan Khmelnitski (dont les forces sont sous le commandement de son fils Tymofiy Khmelnytsky). Basile le loup réussit alors à reprendre son trône. Basile et Tymofiy décident de le poursuivre en Valachie mais leur armée est écrasée au cours de la bataille de Finta. Cette défaite permet à Gheorghe Ștefan de retourner à Iași (la capitale de la Moldavie) et de redevenir voïvode. Il fit en sorte de s'acheter la sympathie de l'empire ottoman pour pouvoir garder sa couronne. Il augmente les impôts pour couvrir les dépenses et notamment pour pouvoir payer ses mercenaires.

Les Turcs travaillèrent pour leur part à renforcer l'alliance entre la Moldavie, la Transylvanie et la Valachie. Ainsi en 1655, Ștefan aide Constantin Ier Șerban Basarab dans sa lutte contre la rébellion seimeni à Bucarest. Cependant, le sultan Mehmed Dördüncü est irrité par la part active que prend la Moldavie durant "le Déluge" (série de guerre opposant la République des Deux Nations à la Suède et différentes autres principautés et duchés) dans le même camp que la Suède, l’hetmanat Cosaque, le Brandebourg et la Valachie. Mehmed prit cela comme un défi à ses propres règles. Il dépose alors trois dirigeants (Georges II Rákóczi, Gheorghe Ștefan,Constantin Ier Șerban Basarab) et remplace Gheorghe Stefan par Gheorghe Ier Ghica. Les trois souverains déposés tentèrent de se révolter mais Stefan fut défait à Strunga.

Gheorghe Ștefan se mit alors à "errer" en Pologne, sur les terres des Habsbourg à Vienne (1662) où il s'engage solennellement à faire appel aux Jésuites et à leur confier des Scholas publicas s'il est rétabli sur le trône, dans le Brandebourg puis en Suède (1665) cherchant à trouver un soutien pour récupérer sa principauté. Malade et endetté, il finit sa vie en Poméranie ou il meurt d'une hémorragie cérébrale.