Ghassan Tuéni

Un article de Wikipédia, l'encyclopédie libre.
Aller à : navigation, rechercher

Ghassan Salem (Alias Tuéni), est un homme politique et journaliste libanais né en 1926, et mort le 8 juin 2012[1]. Il occupa plusieurs fonctions ministérielles et diplomatiques : il fut notamment, par le passé, ambassadeur du Liban en Grèce puis à l'ONU.

Biographie[modifier | modifier le code]

Il est diplômé en philosophie de l'université américaine de Beyrouth en 1945 et a obtenu une maîtrise en sciences politiques de l'université Harvard en 1946. Il a enseigné les sciences politiques en tant que maître de conférences à l'université américaine de Beyrouth entre 1947 et 1948. Il épouse en 1954 la poétesse Nadia Tuéni.

Il fut aussi longtemps à la tête du journal libanais à grand tirage Al Nahar[2].

Il est député de Beyrouth, proche de l'Alliance du 14 Mars suite à l'assassinat en décembre 2005 de son fils, le député Gebrane Salem Alias Tuéni.

Il a été le premier député du parti social nationaliste syrien, avant de s'en éloigner fortement pour des raisons politiques.

Ouvrages[modifier | modifier le code]

Notes et références[modifier | modifier le code]

  1. Le Point, Décès du Libanais Ghassan Tuéni, diplomate et géant de la presse arabe
  2. Hollande rend hommage à Ghassan Tuéni, Le Figaro, 8 juin 2012.


Précédé par Ghassan Tuéni Suivi par
Fouad Ghosn
1969-1970
Coat of Arms of Lebanon.svg
Vice-Premier ministre du Liban
1970-1971
Elias Saba
1971-1972
François Genadri
1975
Coat of Arms of Lebanon.svg
Ministre du Travail
1975-1976
Assaad Rizk
1976-1979


[Catégorie:Naissance à Beyrouth]]