Get Yer Ya-Ya's Out!

Un article de Wikipédia, l'encyclopédie libre.
Aller à : navigation, rechercher

Get Yer Ya-Ya's Out!

Live par The Rolling Stones
Sortie 4 septembre 1970 (UK)
26 septembre 1970 (US)
Enregistré 26-28 novembre 1969
Durée 47 min 36 s
Genre Rock ’n’ roll, Rhythm and Blues, Blues
Producteur The Rolling Stones, Glyn Johns et Jimmy Miller
Label Decca (GB)/ London Records (US)

Albums par The Rolling Stones

Get Yer Ya-Ya's Out! The Rolling Stones in Concert est un album live du groupe de rock anglais The Rolling Stones, sorti en 1970. Il est leur deuxième album live (après Got Live If You Want It! en 1965), leur 11e disque britannique et leur 15e américain.

Histoire[modifier | modifier le code]

Cet album, censé retracer la tournée américaine de novembre 1969, devait à l'origine être un double album et contenir des morceaux de B. B. King ainsi que de Ike et Tina Turner, qui firent leur premières parties sur la tournée. Cette idée ne plaisant finalement pas à la maison de disques Decca, les Stones durent se contenter d'un album simple. L'album fut enregistré lors des concerts au Civic Center de Baltimore (26 novembre) et au Madison Square Garden de New York (27 et 28 novembre).

Le pochette représente au recto Charlie Watts et un âne portant des instruments de musique. Cette photo, à l'origine prise par Michael Berkofsky le 8 février 1970, dut être refaite après le refus de la maison de disques : la photo de la couverture définitive fut prise par David Bailey le 7 juin.

Le titre Get Yer Ya-Ya's Out! provient d'une chanson enregistrée par le bluesman Blind Boy Fuller (1908-1941) le 29 octobre 1938 intitulée Get Your Yas Yas Out.

Contenu[modifier | modifier le code]

Peu retouché (contrairement au précédent album live des Stones), Get Yer Ya-Ya's Out! est aujourd'hui considéré comme un des meilleurs albums live jamais enregistrés. Il contient beaucoup de « classiques » des Stones, comme Jumpin' Jack Flash, Sympathy for the Devil, Honky Tonk Women ou encore Street Fighting Man, sur lesquels l'osmose entre les deux guitares de Keith Richards et Mick Taylor est remarquable. À noter la présence de Carol, vieux morceau de rock 'n' roll écrit par Chuck Berry, qui fut enregistré par les Stones sur leur premier album (1964), et qui « n'avait jamais été aussi bonne que sur scène en 1969 », selon Bill Wyman dans Rolling with the Stones (2002).

L'historique solo de Sympathy for the Devil joué successivement par Keith Richards et Mick Taylor demeure l'un des moments fort de cet album. Très peu retouchée, la chanson Midnight Rambler est également selon beaucoup l'une de ses meilleurs interprétations en live.

Une version de luxe novembre 2009 contient 3 cd reprenant le disque original, 5 titres bonus enregistrés au Madison Square Garden et les prestations de Ike et Tina Turner, de BB King. Cette édition contient également un DVD et un livre de 56 pages.

Revue de presse[modifier | modifier le code]

  • « Les Stones ont gagné. Ils ont peut-être modifié la façon de penser de toute une génération. », Record Mirror du 5 septembre 1970.
  • « Dans cent ans, quand les chercheurs commenceront à se pencher sur le phénomène pop, je me demande s'ils comprendront pourquoi les Rolling Stones étaient une légende à leur époque. », Tribute Magazine.
  • « Personne n'a joué un rock'n'roll aussi pur et dur que les Rolling Stones. », Los Angeles Tribune.
  • « Le meilleur concert rock jamais enregistré. », Lester Bangs, critique américain

Titres[modifier | modifier le code]

Toutes les chansons sont de Mick Jagger et Keith Richards, sauf indication contraire.

  1. Jumpin' Jack Flash – 4:02
  2. Carol (Chuck Berry) – 3:47
  3. Stray Cat Blues – 3:41
  4. Love in Vain (Robert Johnson) – 4:57
  5. Midnight Rambler – 9:05
  6. Sympathy for the Devil – 6:52
  7. Live with Me – 3:03
  8. Little Queenie (Chuck Berry) – 4:33
  9. Honky Tonk Women – 3:35
  10. Street Fighting Man – 4:03

Musiciens[modifier | modifier le code]

The Rolling Stones[modifier | modifier le code]

Musiciens supplémentaires[modifier | modifier le code]