Get Up, Stand Up

Un article de Wikipédia, l'encyclopédie libre.
Aller à : navigation, rechercher

Get Up, Stand Up est une chanson de reggae écrite par Bob Marley et Peter Tosh en 1973 et parue d'abord sur l'album Burnin' des Wailers.

Elle fut ensuite réinterprétée en diverses versions par Bob Marley and the Wailers et par Peter Tosh, mais également par Martha Velez, Big Youth, The Slickers, Bunny Wailer, Toots and the Maytals, Lloyd Willis, The Chequers, Delton Screechie, Ruddy Thomas, Shabba Ranks, Ijahman, Tracy Chapman, Ben Harper, Sawa, Jah Cure et Arno, Ojos de Brujo.

Get Up, Stand Up se présente comme une chanson contre le racisme et l'oppression exercée sur les diverses ethnies issues d'Afrique ou en Afrique même. Bob Marley incite à « se battre pour [ses] droits ». Les paroles de cette chanson dénoncent également certains aspects de la colonisation, au moment où l'Église catholique tente de convertir certains pays africains au christianisme en y envoyant des prêtres.

Elle est incluse entre autres dans les compilations Legend et Rebel Music de Bob Marley and the Wailers. Cette chanson apparaît aussi dans le jeu Rock Band 3.

Parodies[modifier | modifier le code]

  • Dans l'épisode de Futurama intitulé La livraison du plus fort (The Route of All Evil), Hermes chante sur l'air de Get Up, Stand Up : « Tamponne, trombone, et envoie par coursier. » (« Stamp it, File it, Send it over night. »)
  • Dans leur chanson Chacun sa croûte (de l'album Devant des gens), les Joyeux Urbains parodient Get Up, Stand Up en remplaçant les paroles par : « Galope salope, Galope sur ton cheval, Galope salope, Ouais vas-y cavale ».