GetBackers

Un article de Wikipédia, l'encyclopédie libre.
Aller à : navigation, rechercher
Trois caractères japonais Cette page contient des caractères japonais. En cas de problème, consultez Aide:Unicode ou testez votre navigateur.

GetBackers

ゲットバッカーズ -奪還屋-
(Gettobakkāzu Dakkan'ya)
Type Shōnen
Genre Action, comédie dramatique, surnaturel
Manga
Cible
éditoriale
Shōnen
Scénariste Yuya Aoki
Dessinateur Rando Ayamine
Éditeur Drapeau du Japon Kōdansha
Drapeau de la France Pika Édition
Prépublication Drapeau du Japon Weekly Shōnen Magazine
Sortie initiale 1999 – 2007
Volumes 39

GetBackers (ゲットバッカーズ -奪還屋-, Gettobakkāzu Dakkan'ya?, litt. GetBackers : Service de récupération) est un manga de Yûya Aoki (pour le scénario) et Rando Ayamine (pour le dessin).

Histoire[modifier | modifier le code]

Prologue[modifier | modifier le code]

L'histoire raconte celle de deux jeunes adultes (Ban Midô et Ginji Amano) qui forment un groupe appelé les « GetBackers ». Leur travail consiste à récupérer les objets que leurs clients ont perdus.

Synopsis[modifier | modifier le code]

Vue de Shinjuku

L'action se déroule au Japon, et principalement à Shinjuku (un quartier de Tokyo), dans un futur proche. La particularité des deux héros est qu'ils possèdent des pouvoirs extraordinaires.

Ginji peut produire de l'électricité et la contrôler à volonté grâce à des cellules corporelles très développées. Ban possède quant à lui une force de poigne colossale de 200 kg de pression et le Jagan (du japonais : « œil maléfique ») qui provoque de très puissantes illusions chez tous ceux qui croisent son regard. Il contrôle le rêve pendant une minute, mais le rêve peut sembler durer des heures, voire des jours. Il ne peut cependant s'en servir que trois fois en 24 heures, et il ne peut pas le réutiliser sur une même personne dans ce même laps de temps.

Une Subaru 360, la voiture des GetBackers

Les deux héros vont essayer de remplir à bien leurs missions pour gagner un maximum d'argent (ils auront tout au long de leurs aventures, des problèmes avec leur voiture, ou des arnaques de Heaven).

Peu à peu, on découvre en outre que Ginji possède un lourd passé et que les missions vont l'amener sur les terres de son enfance. Et que Ban a lui aussi un lourd passé car il a vécu seul et a été traqué lors de la Grande Chasse aux sorcières.

Au fil du temps et des prouesses scénaristiques, on comprend que la réalité virtuelle est omniprésente et que la volonté prédomine à la force.

Personnages[modifier | modifier le code]

Article détaillé : Personnages de GetBackers.

L’univers de GetBackers[modifier | modifier le code]

Le Mugenjo[modifier | modifier le code]

Le Mugenjo est l'élément clé de l'univers des GetBackers. Toutes les questions que se posent les protagonistes de l'histoire semblent trouver réponse là-bas. Le mot Mugenjo signifie « château de l'infini », il s'agit d'un groupe d'immeubles ultra moderne abandonné juste avant la fin des travaux et qui sert de refuge à différents parias de la société.

Il se divise en trois zones :

  1. La zone inférieure qui est habitée par des humains lambda et fut dirigée un temps par Ginji, chef du groupe les Volts. Son surnom était alors Raitei (l'empereur de la foudre). Dans le Mugenjo, ses pouvoirs sont décuplés. Il arrive à produire plus de 800 000 volts et même à créer du plasma. Actuellement c'est Makubex qui assure la sécurité des lieux.
  2. La zone intermédiaire « Belt Line » : Kazuki, malgré sa puissance, n'a jamais réussi a vaincre les adversaires de cette zone.
  3. La zone supérieure « Babylon City » : dirigée par une organisation nommée « Brain Trust » et qui abriterait les « dieux du Mugenjo ». Cette organisation semble utiliser la Lower Town et ses habitants comme zone de test, et engage des personnes possédant des pouvoirs exceptionnels.

Les pires atrocités semblent se dérouler là-bas, les habitants de la zone inférieure redoutant sans cesse les attaques venant de la zone intermédiaire. Le Mugenjo existe en partie grâce à une réalité virtuelle très poussée, certains habitants n'existant pas officiellement ont été créés par ordinateur (ce qui explique pourquoi une bonne partie des habitants ne peuvent pas quitter les lieux).

Makubex, qui pense que son existence est artificielle, s'est d'ailleurs servi de cette réalité virtuelle afin de simuler une tyrannie dans le but d'éviter tout débordement dans la zone inférieure mais, ramené à la raison par Ginji, il réussit à dégager la Lower Town de l'emprise de la Babylon City. Personne ne sait ni qui est à la tête de Brain Trust, ni pourquoi ils ont créé un tel système.

Manga[modifier | modifier le code]

Au Japon, le premier tome est sorti le 17 août 1999. Aujourd'hui, le manga est terminé et les aventures de Ginji et Ban comptent 39 volumes au Japon. La série a été publiée dans le Weekly Shōnen Magazine et est aussi éditée en tankōbon.

En France, la série prend fin le 2 juin 2010 après la sortie du tome 39. GetBackers a commencé par être publié dans le livre Shōnen Collection aux côtés d'autres séries telles que Young GTO ou Cyborg Kurochan. La série est éditée en volumes reliés depuis novembre 2003 chez Pika Édition.

Anime[modifier | modifier le code]

Article détaillé : GetBackers.

Comme tous les mangas qui connaissent un grand succès, GetBackers s'est vu adapté à la télévision. Cette version reprend certaines aventures du manga original mais propose aussi des épisodes hors-série. Sa diffusion a commencé en octobre 2002 (au Japon), et s'est terminée au bout d'une saison de 49 épisodes.

Produits dérivés[modifier | modifier le code]

Jeux vidéo[modifier | modifier le code]

Tous les jeux issus du manga GetBackers ont été développés par Konami et sont sortis uniquement au Japon.

Rôle[modifier | modifier le code]

Combat[modifier | modifier le code]

Aventure[modifier | modifier le code]

Publications[modifier | modifier le code]

  • Tsuya Style de Atsuko Nakajima. Atsuko Nakajima publie son premier art book officiel sur deux séries sur lesquelles il a travaillé : Get Backers et You're Under Arrest. 100 pages.
  • Guide Book de Aoki & Ayamine. 300 pages d'images diverse sur Get Backers
  • G/B Get Backers de Aoki & Ayamine. Le premier art book officiel avec 145 illustrations commentées.

Musiques[modifier | modifier le code]

Liens externes[modifier | modifier le code]