Gestion technique de bâtiment

Un article de Wikipédia, l'encyclopédie libre.
Aller à : navigation, rechercher
Page d'aide sur l'homonymie Pour les articles homonymes, voir GTB.

La Gestion Technique de Bâtiment (GTB) est un système informatique généralement installé dans de grands bâtiments ou dans des installations industrielles afin de superviser l’ensemble des équipements qui y sont installés.

Le terme "Gestion Technique de Bâtiment" est une traduction littérale de l'anglo-américain "Building management system" (BMS). Le français de France bénéficie d'un terme beaucoup plus court, la domotique : « DOMOTIQUE n.f.  [...] Cette technique récente,jusque-là composée d’éléments disparates et indépendants, est appelée à des développements importants, qui impliquent l’installation de réseaux en basse et très basse tension, par câblage ou précâblage des constructions. GB: Building management system (BMS), intelligent building, smart building. »[1].

La GTB évolue vers la gestion active du bâtiment, via l'Immotique

Objectif[modifier | modifier le code]

Il s'agit de permettre au gestionnaire d'avoir une vue globale du fonctionnement et des automatismes d'un bâtiment ou d'une installation industrielle.

Les données recueillies sont de diverses natures :

  • des alarmes (Panne, arrêt anormal, mesure dépassant un seuil,…) ;
  • des états (fonctionnement d’un équipement, position, retour de commande,…) ;
  • des mesures (température, temps de fonctionnement, nombre de pannes,…).

Les équipements supervisés peuvent être entre autres :

  • l'alimentation électrique (TGBT, Tableaux divisionnaires) ;
  • l'éclairage ;
  • les circulations verticales ;
  • le Chauffage,_ventilation_et_climatisation (CVC) ;
  • la plomberie (pompes de relevage, cuves, …) ;
  • le contrôle d’accès ;
  • la vidéosurveillance.

Architecture matérielle[modifier | modifier le code]

Un système de GTB est constitué :

  1. d'un poste informatique de gestion équipé d'un logiciel de Supervision (SCADA) ;
  2. d’un réseau reliant les « concentrateurs » au poste de gestion ;
  3. de plusieurs Automates concentrateurs recueillant les informations des équipements au plus près du bâtiment.

GTB et Performance énergétique du Bâtiment[modifier | modifier le code]

L'intérêt de la GTB est aussi d'améliorer la performance énergétique du bâtiment en réalisant des économies d'énergies, grâce aux fonctions suivantes[2] :

  • la régulation du chauffage,
  • la régulation du refroidissement,
  • la régulation de la ventilation et de la climatisation,
  • la commande de l'éclairage,
  • la commande des stores.

Grâce à une GTB, on peut réaliser une économie d'énergie allant jusqu'à 40%.

Notes et références[modifier | modifier le code]

  1. Jean de Vigan, Dicobat, Le dictionnaire général du bâtiment, 10e édition (2012), éditions Arcature, Paris.
  2. Fonctions d'une GTB par GuidEnR HQE

Voir aussi[modifier | modifier le code]

Articles connexes[modifier | modifier le code]

Bibliographie[modifier | modifier le code]

  • Le, K. (2008) Gestion optimale des consommations d'énergie dans les bâtiments (Doctoral dissertation, Institut National Polytechnique de Grenoble-INPG), PDF, 196 pages.
  • Larab, A., Martineau, P., & Gaucher, P. (2003). Synthèse sur la sécurité des réseaux domotiques orientés Gestion Technique du Bâtiment. les nouvelles technologies dans la cité. Rennes, 135-144.