Gesellschaft für deutsche Sprache

Un article de Wikipédia, l'encyclopédie libre.
Aller à : navigation, rechercher
Logo

La Gesellschaft für deutsche Sprache, ou GfdS (qui peut se traduire en français par Association pour la langue allemande) est la plus grande institution financée par des fonds public consacrée à la langue allemande. Réformée à la suite de la Seconde Guerre mondiale en 1947, elle succède à la Allgemeiner Deutscher Sprachverein (ADSV), fondée en 1885 à Brunswick. Son siège social est situé à Wiesbaden, en Allemagne

Politiquement indépendant, l'organisme a pour objectifs de faire de la recherche et du développement de la langue allemande, d'évaluer et de porter un regard critique sur les changements linguistiques et de donner des recommendations sur l'utilisation actuelle de cette langue.

Structure[modifier | modifier le code]

En septembre 2009, l'organisme possède 47 bureaux en Allemagne, dont au moins un bureau par état :

  • Bade-Württemberg (Fribourg, Heidelberg, Karlsruhe, Stuttgart)
  • Bavière (Munich, Nuremberg, Würzburg)
  • Berlin (Berlin)
  • Brandenbourg (Francfort-sur-l'Oder, Potsdam)
  • Brème (Brème)
  • Hambourg (Hambourg)
  • Hesse (Bergstraße, Darmstadt, Francfort-sur-le-Main, Cassel, Marbourg, Wiesbaden)
  • Basse-Saxe (Celle, Göttingen, Hanovre)
  • Mecklembourg-Poméranie-Occidentale (Greifswald, Rostock, Schwerin)
  • Rhénanie-du-Nord-Westphalie (Aix-la-Chapelle, Bonn, Dortmund, Düsseldorf, Münsterland, Siegen, Ruhr occidentale, Wuppertal)
  • Rhénanie-Palatinat (Coblence, Mayence, Palatinat, Trèves)
  • Saxe (Chemnitz, Dresde, Leipzig, Zittau, Zwickau)
  • Saxe-Anhalt (Halle/Saale, Magdebourg)
  • Sarre (Sarrebruck)
  • Schleswig-Holstein (Kiel)
  • Thuringe (Erfurt, Weimar)

Ailleurs dans le monde[modifier | modifier le code]

En 2009, la GfdS possède 56 bureaux hors Allemagne répartis dans 35 pays situés sur 4 continents différents :

  • Afrique (6 bureaux)
    • Égypte (Caire)
    • Cameroun (Yaoundé)
    • Namibie (Windhoek)
    • Afrique du sud (Johannesburg, Le Cap)
    • Togo (Lomé)
  • Amérique (7 bureaux)
    • Brésil (Porto Alegre, São Paulo)
    • États-Unis (Boston, Chicago, Madison, New York, Philadelphie)
  • Asie (10 bureaux)
    • Arménie (Yerevan)
    • Chine (Hangzhou, Beijing, Shanghai)
    • Inde (Pune)
    • Israël (Tel Aviv)
    • Japon (Tokyo)
    • Russie (Omsk, Ural)
    • Turquie (Ankara)
  • Europe (33 bureaux)
    • Autriche (Innsbruck, Vienne)
    • Belgique (Bruxelles)
    • Bulgarie (Sofia)
    • Croatie (Zagreb)
    • République tchèque (Prague)
    • Danemark (Copenhague)
    • Estonie (Tallinn)
    • Finlande (Turku)
    • France (Paris)
    • Géorgie (Tbilissi)
    • Grèce (Athènes)
    • Hongrie (Budapest)
    • Italie (Bolzano, Milan, Rome)
    • Lituanie (Vilnius)
    • Luxembourg (Luxembourg)
    • Pays-Bas (Nimègue)
    • Pologne (Varsovie, Wrocław)
    • Roumanie (Bucarest)
    • Russie (Kaliningrad, Moscou, région polaire, Saratov, Saint-Petersbourg, Voronej)
    • Slovaquie (Bratislava)
    • Espagne (Madrid)
    • Ukraine (Kiev, Chernivtsi)
    • Royaume-Uni (Londres)

Notes et références[modifier | modifier le code]

(en) Cet article est partiellement ou en totalité issu de l’article de Wikipédia en anglais intitulé « Gesellschaft für deutsche Sprache » (voir la liste des auteurs)

Voir aussi[modifier | modifier le code]

Articles connexes[modifier | modifier le code]

Liens externes[modifier | modifier le code]