Geschwinde, ihr wirbelnden Winde

Un article de Wikipédia, l'encyclopédie libre.
Aller à : navigation, rechercher
Cantate BWV 201
Geschwinde, ihr wirbelnden Winde
Date de composition 1729
Auteur(s) du texte
Christian Friedrich Henrici

Texte original

Traduction française de M. Seiler
Traduction française note à note
Traduction française interlinéaire

Effectif instrumental
Soli : S A T B
Coro : S A T T B B
Trompette I-III, timbales,flûte traversière I/II, hautbois d'amour I/II, violon I/II, alto, basse continue

Partition complète [PDF]
Partition Piano/Voix [PDF]
Informations et discographie (en)
Informations en français (fr)
Commentaires (en)

Geschwinde, ihr wirbelnden Winde (BWV 201), est une cantate profane de Jean-Sébastien Bach composée à Leipzig en 1729 comme Drama per musica. Le thème en est la lutte entre Phébus et Pan dans la mythologie grecque. La pièce a été jouée de nouveau en 1735-1740 et en 1749 à Leipzig.

Le texte est de Christian Friedrich Henrici (Picander).

Structure et instrumentation[modifier | modifier le code]

La cantate est écrite pour trois trompettes, timbales, deux flûtes traversières, deux hautbois d'amour, deux violons, alto et basse continue. Les solistes sont Momus (soprano), Mercure (alto), Tmolus (Ténor I), Midas (ténor II), Phébus (basse), Pan (basse II), et chœur à 6 voix (SATTBB.)

Il y a quinze mouvements :

  1. chœur : Geschwinde, ihr wirbelnden Winde
  2. récitatif : Und du bist doch so unverschamt und frei, soprano
  3. aria : Patron, das macht der Wind, soprano
  4. récitatif : Was braucht ihr euch zu zanken?, alto
  5. aria : Mit Verlangen druck' ich deine zarten Wangen, basse
  6. récitatif : Pan, ruck deine Kehle nun in wohlgestimme Fallen, soprano et basse
  7. aria : Zu Tanze, zu Sprunge, so wackelt das Herz, basse
  8. récitatif : Nunmehro Richter her!, alto et ténor
  9. aria : Phoebus, deine Melodei hat die Anmut selbst, ténor
  10. récitatif : Komm, Mydas, sage du nun an, ténor et basse
  11. aria : Pan ist Meister, lasst ihn gehn, ténor
  12. récitatif : Wie, Mydas, bis du toll?, soprano, alto et ténor
  13. aria : Aufgeblas'ne Hitze, aber wenig Grutze, alto
  14. récitatif : Du guter Mydas, geh' nun hin, soprano
  15. chœur : Labt das Herz, ihr holden Saiten

Notes et références[modifier | modifier le code]

Voir aussi[modifier | modifier le code]