Gerry Cooney

Un article de Wikipédia, l'encyclopédie libre.
Aller à : navigation, rechercher
Gerry Cooney
Fiche d’identité
Nom complet Gerry Cooney
Surnom Gentleman Gerry, Grand espoir blanc
Nationalité Drapeau des États-Unis États-Unis
Date de naissance 4 août 1956
Lieu de naissance New York
Taille 1,98 m (6 6)
Catégorie Poids lourds
Palmarès
Professionnel Amateur
Combats 31 58
Victoires 28 55
Victoires par KO 24
Défaites 3 3
Dernière mise à jour : 9 février 2014

Gerry Cooney est un boxeur américain poids lourds né le 4 août 1956 à New York.

Carrière amateur[modifier | modifier le code]

Encouragé par son père à devenir boxeur, et suivant le modèle de son frère Tommy qui était boxeur amateur, Gerry Cooney devient boxeur, et remporte plusieurs tournois amateurs en Grande-Bretagne et aux États-Unis, notamment les gants d'or de New York à deux reprises en 1973 et 1976.

Carrière professionnelle[modifier | modifier le code]

Gerry Cooney débute sa carrière professionnelle en février 1977. Jusqu'à la fin des années 1970, il va combattre 22 fois, pour autant de victoires, dont 17 par KO. Il devient bientôt le grand espoir blanc de l'Amérique pour aller conquérir le titre de champion du monde des poids lourds, qui n'a plus été détenu par un blanc depuis les années 1950. Il combat 3 fois entre 1980 et 1981 : Il combat d'abord deux anciens challengers mondiaux, ayant chacun livrés des combats contre George Foreman et Muhammad Ali : Jimmy Young, qu'il bat par KO au 4e round, puis Ron Lyle qu'il met KO au premier round. Cooney bat ensuite l'ancien champion du monde Ken Norton[1] au premier round. Sur le déclin, ce dernier met un terme à sa carrière à l'issue de cette défaite.

Ses résultats permettent à Gerry Cooney de disputer le titre de champion du monde WBC en juin 1982, détenu par Larry Holmes depuis 4 ans[2]. Ce combat est très attendu. À l'époque, il engrange le record de gains pour un match de boxe. Larry Holmes remporte les deux premiers rounds, et envoie Cooney à terre à la fin du second. Cooney revient dans les rounds suivants, plaçant plusieurs bons coups, travaillant beaucoup au corps. Holmes reste patient, et envoie beaucoup de jabs, bientôt, l’œil de Cooney se ferme et il a une coupure sur le nez. À la fin du 6e round, Cooney est proche d'aller au tapis une nouvelle fois. Il reste pourtant l'agresseur dans les rounds suivants, Holmes parvenant toutefois à le contrer. A 3 reprises, Cooney sera pénalisé pour coups bas. Le 10e round sera particulièrement acharné et violent, les deux hommes donnant un nombre élevé de coups. À partir de la fin du 11e round, Conney lève le pied, il reçoit de plus en plus de jabs. Il touche Holmes moins souvent et moins efficacement. Ébranlé par une série de coups à la fin du 13e round, son entraineur monte sur le ring et l'arrête, il connaît la première défaite de sa carrière.

Après cette défaite, Cooney ne boxe plus qu'occasionnellement. En 1984, il bat deux boxeurs par KO ; il ne combat pas en 1985 et une seule fois en 1986, pour une victoire au premier round. En 1987, il rencontre l'ancien champion du monde des lourds-légers Michael Spinks mais il connaît la deuxième défaite de sa carrière en étant mis KO au 5e round. Son dernier combat a lieu en 1990 face à George Foreman. Cooney est battu en seulement deux rounds par l'ancien champion du monde et met un terme à sa carrière[3].

Notes et références[modifier | modifier le code]

Lien externe[modifier | modifier le code]