Gerhard Noodt

Un article de Wikipédia, l'encyclopédie libre.
Aller à : navigation, rechercher
Gerhard Noodt

Gerhard Noodt (1647-1725) fut un spécialiste du droit public hollandais de la fin du XVIIe et du début du XVIIIe siècle.

Biographie[modifier | modifier le code]

Né à Nimègue, Gerhard Noodt professa le droit à l'université de sa ville natale, puis celles de Franeker, Utrecht, et Leyde.

Œuvres[modifier | modifier le code]

Ses principaux ouvrages sont :

  • Probabilium juris libri III, 1674-79 ;
  • De jure summi imperii et lege regia, 1699 (traduit par Barbeyrac, 1706) ;
  • De religione ab imperio jure gentium libera, 1706.

Une édition complète de ses Œuvres a paru à Leyde en 1735 : elle a été condamnée à Rome en 1737.

Sources[modifier | modifier le code]