Georges de Selve

Un article de Wikipédia, l'encyclopédie libre.
Aller à : navigation, rechercher
Page d'aide sur l'homonymie Pour les articles homonymes, voir Selve.
Les Ambassadeurs, Jean de Dinteville et Georges de Selve (à droite) à la cour de Londres par Hans Holbein le Jeune, 1533

Georges de Selve (1508 - 12 avril 1541) est un diplomate et érudit français. Fils de Jean de Selve, premier président du parlement de Paris.

Chronologie[modifier | modifier le code]

  • À peine âgé de seize ans, le 12 septembre 1522, il était nommé chanoine de la cathédrale de Chartres, et, trois mois après, le 12 novembre 1522, prévôt d'Auvers en cette église. Il garda cette prévôté jusqu'au 28 janvier 1527, qu'il échangea contre l'église de Saint-Philbert de Noirmoutiers, au diocèse de Luçon[1].
  • Dans les premiers mois de 1536, il passa à Rome et prit, de concert avec Hémard de Denonville, évêque de Mâcon, une part active aux pourparlers qui devaient aboutir en 1538 à la conférence de Nice entre le roi de France et l’empereur. Ambassadeur en Allemagne et en Espagne auprès de l’empereur Charles-Quint en 1539 et 1540.
  • Pierre Bunel, son secrétaire, lui ayant représenté que la vie dissipée des cours ne convenait point à un évêque, il se retira dans son diocèse où il se livra tout entier aux fonctions pastorales jusqu’à sa mort le 12 février 1541 à l’âge de 33 ans. Il est inhumé dans la cathédrale Saint-Alain de Lavaur.

Œuvres[modifier | modifier le code]

Huit des Vies des hommes illustres, de Plutarque

  • Première publication en 1547, in-folio publié par Michel de Vascovan, Paris. Visible à la Bibliothèque de l'Arsenal, Cote : FOL-H-5030, notice n° : FRBNF39345008.
  • Seconde publication en 1548, in-16, 793 p. reliées en 2 volumes par J. de Tournes, Lyon. Deux exemplaires conservés à la Bibliothèque nationale de France, département : Réserve des livres rares, Cote : RES-J-2079, notice n° : FRBNF31125321 et Cote : RES-J-2080, notice n° : FRBNF31125321.
  • Il a écrit également :
    • a) Instructions pastorales pour le baptême et la confirmation.
    • b) Traité sur les moyens de se procurer son bonheur dans ce monde et dans l’autre, suivant les différents postes ou l’on peut être appelé par son souverain.
    • c) Traité sur les moyens d’établir une paix solide entre l’empereur d’Allemagne et le roi de France.

Ces trois écrits réunis en un volume in-folio publié post mortem en 1559, Œuvres de feu révérend père en Dieu George de Selve, évêque de Lavaur, contenans un sermon, quelques exhortations, oraisons, contemplations, lettres, discours, sommaires de l'Escripture Saincte, moyen de faire et entretenir paix et deux remonstrances aux Alemans, in-folio, 88 ff., Publié par Galliot du Pré, Paris, 1559. Conservé à la Bibliothèque nationale de France, Département : Réserve des livres rares, Cote : D-2447, notice n° : FRBNF31349979.

Portrait[modifier | modifier le code]

Notes et références[modifier | modifier le code]

  • Mémoires de la Société archéologique et historique de l'Orléanais (volume 19), page 408.
  • Histoire de la République de Venise. Tome 7, page 528, 1821. Par Pierre Daru (1767-1829).


Voir aussi[modifier | modifier le code]