Georges XII de Géorgie

Un article de Wikipédia, l'encyclopédie libre.
Aller à : navigation, rechercher
Georges XII.

Georges XII de Géorgie (né à Telavi le 9 octobre 1746, mort à Tiflis le 28 décembre 1800) est le dernier roi de Géorgie de 1798 à 1800.

Biographie[modifier | modifier le code]

Georges (Guiorgui), qui est le troisième fils du roi Héraclius II de Géorgie et de sa seconde épouse, la reine Ana Abachidze, est né le 9 octobre 1746. Il est nommé en 1766 héritier du trône, puis duc de Ksani (1777-1790).

Il succède à son père le 14 janvier 1798, est reconnu par l'Empire russe le 22 février 1799 et est couronné le 5 décembre 1799.

Il doit cependant ménager ses frères cadets nés du troisième mariage de son père avec Daredjan de Mingrélie. Il réussit toutefois à faire proclamer son fils David prince héritier de la Couronne et à faire reconnaître ce titre par le tsar Paul Ier de Russie le 18 avril 1799 au détriment des droits de son frère cadet Julien (Yuloni), qui le porte depuis le 7 décembre 1797 lorsqu'il lui a été attribué par leur père.

Les dissensions de la famille royale, dans le contexte de l'invasion ottomane, favorisent l'annexion de la Géorgie par l'Empire russe, qui intervient moins d'un an après sa mort le 28 décembre 1800. Il est inhumé dans la cathédrale de Svétitskhovéli à Mtskheta, nécropole des rois de Géorgie.

Unions et descendance[modifier | modifier le code]

Georges XII a eu deux épouses :

  1. en 1766 Kéthavan (1754-3 juin 1783), fille de Papuna Ier, prince Andronikaschvili, dont :
  2. le 13 juillet 1783 Miriami (née le 16 octobre 1767, morte à Moscou le 30 mars 1850), fille de Georges II, prince Panaskertéli-Tsitsischvili.

Distinctions[modifier | modifier le code]

Bibliographie[modifier | modifier le code]