Georges VIII de Géorgie

Un article de Wikipédia, l'encyclopédie libre.
Aller à : navigation, rechercher

Georges VIII de Géorgie (en géorgien : გიორგი VIII, Giorgi VIII ; 1415/1417, mort en 1476) est roi de Géorgie de facto de 1446 à 1465 et anti-roi en Kakhétie de 1466 à 1476.

Biographie[modifier | modifier le code]

Georges VIII est le fils ainé du roi Alexandre Ier de Géorgie et de son épouse Thamar, fille d’Alexandre Ier d'Iméréthie. Il est désigné comme co-roi de Géorgie en 1433 et s’installe à ce titre en Kakhétie où il se constitue une clientèle fidèle parmi la noblesse.

À la mort de son demi-frère aîné Vakhtang IV de Géorgie, il refuse de reconnaître comme roi le frère germain de ce dernier, Démétrius III de Géorgie, et se proclame lui-même roi de Géorgie.

Quelques années après en 1454, le prince Bagrat, fils de du prince Georges et de Goulaschar d’Iméréthie, se proclame à son tour roi en Iméréthie sous le nom de Bagrat VI, mais il est provisoirement contenu dans son domaine.

Malgré cette sédition, Georges VIII ne renonce pas à tenter de développer une politique internationale et, après la prise de Constantinople par les Turcs en 1453, il entame des négociations avec les cours européennes dont celle de Philippe le Bon de Bourgogne et le Saint-Siège. Deux ambassadeurs géorgiens, Nicolas Thileli et Khartam Qartchikar, accompagnés d’envoyés d’Arménie, de Grecs de Trébizonde et même de Perses, proposent la mise en place d'une vaste coalition anti-turque. Ils rencontrent l’empereur Frédéric III, le Sénat de Venise et, en décembre 1460, le Pape Pie II à Rome. Pendant leur séjour en France l'année suivante, ils rencontrent le roi Charles VII et assistent au couronnement du nouveau roi Louis XI. Cette alliance ne se matérialisera jamais et la Géorgie restera isolée après la chute de l’Empire de Trébizonde face à l'impérialisme ottoman

Le roi Georges doit de plus faire face à sa noblesse. En 1463, le prince Bagrat VI se révolte de nouveau et défait l’armée royale à Tchikhori. Simultanément, le puissant atabeg Qvarqvaré III Jakéli de Samtskhé (1451-1466) exploite la situation pour se proclamer indépendant en 1463 et défaire Georges VIII près du lac Paravani en 1465. Le roi est lui-même capturé dans ce combat. Bagrat met à profit cet événement pour envahir la Karthlie, occuper Tiflis la capitale et se proclamer roi de Géorgie.

Afin d’affaiblir la position de Bagrat VI dont il craint la puissance nouvelle, le nouvel atabeg de Samtskhé, Baadour Ier Jakéli, fils de Qvarqvaré (mort en 1466), relâche Georges VIII qui ne peut reconquérir le trône de Géorgie et qui doit se retirer dans son fief de Kakhétie où il se proclame à son tour souverain d’un royaume indépendant.

Georges VIII règne jusqu’à sa mort en 1476 en Kakhétie et réorganise le pays et son Église.

Mariage et descendance[modifier | modifier le code]

Georges VIII a épousé en 1445 sa cousine germaine Thamar-Darie, fille de Bagrat, co-roi de Géorgie de 1408 à 1412, dont :

Sources[modifier | modifier le code]