Georges Tourasse

Un article de Wikipédia, l'encyclopédie libre.
Aller à : navigation, rechercher
Georges Tourasse

Georges Henri Tourasse, né le à Paris 18e et mort le à Paris 12e[1], est un peintre français.

Biographie[2][modifier | modifier le code]

Après des études secondaires, il entre comme apprenti dans un cabinet de dessin pour tissus et papiers peints, dont il épouse la fille du directeur, Charles Gatticker. Pendant son apprentissage, il suit des cours du soirs à l'école Germain Pilon et aux Arts Appliqués.

Peu avant la Première Guerre mondiale, il quitte son emploi, à cause d'une incompatibilité d'humeur avec son beau-père. L'armée le réforme à cause de sa maigreur, puis le jugera apte en 1918 à trier de vieux vêtements.

Après ces événements, ne trouvant pas de travail dans le dessin artistique, il entre chez un orthopédiste et ses connaissances en anatomie l'amènent à dessiner des prothèses. Il crée son propre cabinet de dessin de décoration d'intérieur. Cette entreprise deviendra florissante avec trois employés, puis périclitera durant les années 1930. En 1933 il devient directeur artistique au sein de la société Paul Gruhin (éditeur de papiers peints) qu'il ne quittera qu'en 1954 pour prendre sa retraite.

Il meurt le 12 décembre 1971 à Paris.

Son œuvre[modifier | modifier le code]

Passionné par les formes et les couleurs, il n'a cessé de les reproduire avec les moyens et sur des supports les plus divers : crayon, fusain, sanguine, pastel, aquarelle et gouache sur carton, huile sur toile ou bois, lithographie, photographie.

Son œuvre n'a occupé que ses loisirs et à aucun moment il n'en a vécu. Elle est constituée d'environ 300 pièces : dessins, tableaux, lithographies, maquettes.

La Bretagne l'a surtout inspiré, notamment la mer, la foule des églises et les bateaux, mais aussi Paris et ses environs.

Des recueils de dessins imprimés en à colorier sont répertoriés au catalogue de la Bibliothèque Nationale de France.

Expositions - ventes[modifier | modifier le code]

Artiste indépendant, il n'a que peu exposé de son vivant.

Plus récemment, on peut noter :

1991 Galerie Depoid à Concarneau

2007 vente aux enchères en l'hôtel des ventes de Saint-Brieuc (huile sur bois)

2007 aux enchères à Beauvais (papier peint)

2010 vente aux enchères à Blois (huile sur bois)

2011 Exposition Rivages organisée par la ville de Lannion (huile sur bois)

Diverses ventes sur eBay.

Récompenses[modifier | modifier le code]

La qualité de ses travaux a été reconnue et il en a reçu des récompenses à plusieurs reprises[réf. nécessaire].

Notamment :

Les prix
  • Prix de l'École Municipale Germain Pilon
  • Prix Municipal de Dessin de la Ville de Paris.
Les médailles
  • 1898 : Enseignement primaire. Dessin de la Ville de Paris
  • 1901-1902 : École Municipale de Dessin Pratique Cours Supérieur du soir. Accessit
  • 1925 : Médaille de bronze… l'Exposition Internationale des Arts Décoratifs
  • 1933 : Comité de Patronage des Apprentis 10e arrondissement
  • 1935 : Société des Artistes Français
  • 1935 : Médaille d'or à l'Exposition Universelle de Bruxelles
  • 1938 : Société des Artistes Français (lithographie)
  • Comité Central des Chambres Syndicales.
Les diplômes
  • 1933 : Exposant dessinateur - peintre - créateur de modèle. Comité de Patronage des Apprentis
  • 1933 : Officier de l'Académie des Beaux-Arts
  • 1937 : Diplôme d'Honneur de l'Exposition Internationale des Arts et Techniques
  • 1952 : Palmes académiques.

Notes et références[modifier | modifier le code]

  1. 7513 Son acte de naissance sur le site des archives de Paris en ligne, p. 17/31.
  2. Cet article est rédigé par son petit-fils Michel Moreau. Il est étayé presque exclusivement par des documents familiaux et la tradition orale au sein de celle-ci. Notamment en ce qui concerne les diplômes et les médailles. Ceux-ci ne sont accessibles qu'au domicile du biographe.

Lien externe[modifier | modifier le code]