Georges St-Pierre

Un article de Wikipédia, l'encyclopédie libre.
Aller à : navigation, rechercher
Georges St-Pierre
Georges St-Pierre.jpg
Georges St-Pierre en février 2009.
Fiche d'identité
Nom complet Georges St-Pierre
Surnom Rush, GSP
Nationalité Drapeau du Canada Canada
Date de naissance 19 mai 1981 (33 ans)
Lieu de naissance Saint-Isidore, Québec, Canada
Style Lutte, ju-jitsu, kyokushinkai, muay thaï, boxe
Équipe Jackson's Submission Fighting
Renzo Gracie's Academy
TriStar Gym
Taille 5 11 (1,8 m)[1]
Catégorie Poids mi-moyens
Palmarès en mixed martial arts
Combats 27
Victoires 25
Victoires par KO 8
Victoires par soumission 5
Défaites 2
Titres obtenus Champion des poids mi-moyens de l'UFC (x2)

Georges St-Pierre, surnommé «Rush» ou GSP, né le 19 mai 1981 à Saint-Isidore, au Québec, Canada, est un pratiquant québécois de MMA et ancien professionnel. Il détient une ceinture noire en karaté Kyokushin (3e dan)[2] ainsi qu'en jiu-jitsu brésilien. Il est l’ancien champion du monde des poids mi-moyens de l'Ultimate Fighting Championship, titre qu'il a remporté à deux reprises (et défendu 9 fois consécutivement). Le 13 décembre 2013, il annonce officiellement qu'il abandonne son titre et qu'il se retire de la compétition pour un certains temps, évoquant des problèmes personnels. Il laisse cependant la porte ouverte à un retour.

Biographie[modifier | modifier le code]

Georges St-Pierre est né à Saint-Isidore, au Québec, Canada. Il commence les sports de combat à l'âge de sept ans afin, notamment, de se défendre contre un tyran de son école. En parallèle, il se passionne pour les échecs et est classé parmi les 25 meilleurs jeunes dans cette discipline au Québec à ses dix ans. Il laissera tomber les échecs pour ne se consacrer qu'aux arts martiaux[3]. St-Pierre commence tout d'abord le karaté kyokushin et se met ensuite au ju-jitsu à la suite du décès de son professeur de karaté. Plus tard, il pratique aussi la lutte et rêve de devenir champion de l'Ultimate Fighting Championship en voyant Royce Gracie gagner l'UFC 1 en 1993. Il devient membre et se démarque au sein de l'équipe nationale canadienne de lutte.

Carrière professionnelle[modifier | modifier le code]

Georges St-Pierre commence sa carrière professionnelle en MMA au sein de l'organisation canadienne Universal Combat Challenge. Le 25 janvier 2002, il débute face à Ivan Menjivar à l'UCC 7 et remporte ce combat sur un mal entendu entre l'arbitre et son adversaire. Les deux compétiteurs sont au sol et St-Pierre dans la garde de son adversaire, lui envoie quelques coups de poing. L'arbitre arrête bientôt le match prenant ce que dit Menjivar comme un signe d'abandon alors que celui-ci semblait dire qu'il allait bien[4].

En juin de la même année, il est réinvité à l'UCC 10. Il y rencontre Justin Bruckmann et remporte le combat au premier round par soumission (clé de bras). Quatre mois plus tard, à l'UCC 11, il met KO Travis Galbraith deux minutes après le début du premier round.

En janvier 2003, à l'UCC 12, il gagne au deuxième round contre Thomas Denny sur TKO (coupure). En novembre de la même année, il participe au TKO 14-ROAD (l'organisation UCC a changé de nom pour TKO en cours d'année). Il bat son adversaire Pete Spratt au premier round et par le fait même, il se voit octroyer un combat au sein de l'Ultimate Fighting Championship.

Carrière à l'UFC[modifier | modifier le code]

Arrivée et premier combat pour le titre[modifier | modifier le code]

Pour son premier combat en UFC, il rencontre Karo Parisyan à l'UFC 46: Supernatural. Il gagne le combat sur décision. Il combat ensuite Jay Hieron à l'UFC 48. Il gagne dans le premier round en mettant son adversaire KO en 1 minute 48 secondes. Ce combat lui donne alors l'occasion d'être l'aspirant numéro un dans la catégorie des 170 livres, puisqu'il est invité à combattre le champion welterweight, Matt Hughes. Il perd à une seconde de la fin du premier round par soumission, sur une clé de bras. C'est la première défaite de sa carrière, qui va l'obliger à refaire ses preuves.

Victoires successives et aspirant au titre[modifier | modifier le code]

Pour son retour à la compétition Georges revient en battant Dave Strasser par soumission dans le premier round sur Kimura. Il est donc rappelé à l'UFC 52: Couture vs. Liddell 2, où il bat l'excentrique Jason "Mayhem" Miller à la décision unanime. Il enchaîne ensuite en battant successivement Frank Trigg, par soumission, et surtout Sean Sherk, par TKO, lors des UFC 54 et 56.

Après avoir infligé à Sherk sa première défaite en 12 combats et fait démonstration de ses capacités, Georges reçoit la possibilité d'affronter l'ancien champion Welterweight, BJ Penn. Pour se préparer, Georges part s'entraîner à l'académie de Renzo Gracie jiu-jitsu à New York, où il reçoit à cette occasion sa ceinture marron de BJJ des mains de Renzo. Il affronte finalement Penn au cours de l'UFC 58, où il remporte une victoire par décision partagée, victoire qui lui redonne la possibilité de combattre pour la ceinture.

Premier règne de Champion Welterweight et perte du titre[modifier | modifier le code]

Il affronte Matt Hugues, le seul homme jusqu'ici à l'avoir battu, dans un match revanche pour le titre de champion Welterweight de l'UFC, au cours de l'UFC 65. Suite à un high kick qui envoie le champion au tapis, il termine le travail sur l'Américain encore sonné par une pluie de coups jusqu'à ce que l'arbitre stoppe le combat. Il remporte ainsi la victoire par KO, devient champion Welterweight et est le deuxième Canadien après Carlos Newton à avoir remporté un titre au sein de l'UFC.

Pour sa première défense de titre, Georges affronte Matt Serra au cours de l'UFC 69, un cogneur et ancien de la division Lightweight. Georges se fait surprendre par un crochet qui l'envoie au tapis dés le premier round. Serra se jette alors sur lui et le roue de coups jusqu'à ce que l'arbitre arrête le combat et prononce une défaite par TKO à l'encontre du Québécois. Georges perd alors son titre, et signe la deuxième défaite de sa carrière.

Suite à ce revers, il participe à la télé-réalité The Ultimate Fighter en tant qu'entraîneur au cours de l'année 2006, face à Josh Koscheck. On retrouvait aussi dans cette émission un de ses bons amis et partenaire d'entraînement, Patrick Côté. Il affronte Josh Koscheck, qui est réputé pour la puissance de sa lutte et est annoncé comme l'arme anti-Georges St-Pierre. Il gagne par décision à UFC 74 et devient de nouveau l'aspirant principal pour le titre Welterweight.

Deuxième règne de Champion Welterweight[modifier | modifier le code]

Son combat pour le titre doit avoir lieu contre le vainqueur du match entre Serra, le champion, et Hughes. Cependant, Matt Serra ne peut défendre son titre à cause d'une hernie discale. Un combat pour un titre intérimaire est mis en place entre Georges et la légende Matt Hughes lors de l'UFC 79, le 29 décembre 2007. Il y soumet Hughes par une clé de bras à 5 secondes de la fin du 2e round, remportant à un round près ce combat pratiquement de la même manière qu'il avait déjà perdu contre l'Américain. Cette victoire lui permet de devenir le Champion Welterweight intérimaire de l'UFC.

Matt Serra fait son retour face à St Pierre le 19 avril 2008 à Montréal pour l'UFC 82, pour un combat afin de réunifier les deux titres. Le Canadien domine le combat, et prend sa revanche en battant Matt Serra par TKO au deuxième round, suite à de violents coups de genoux au corps qu'il inflige à son adversaire. Il redevient le Champion Welterweight Indisputé, et n'est que le quatrième combattant après Randy Couture, Matt Hughes et Tim Sylvia à remporter une même ceinture pour la deuxième fois[5].

Pour sa première défense, il doit affronter Jon Fitch, qui montre une fiche, à ce moment-là, de 21-2 et qui est sur une série de 8 victoires consécutives à l'UFC (2e performance historique à l'époque derrière Royce Gracie et ses 11 victoires consécutives) et avait remporté ses 15 derniers combats (toutes organisations confondues). Ce combat a finalement lieu au cours de l'UFC 87, où le Canadien domine son adversaire tant au sol que debout. Georges remporte finalement la victoire par décision unanime et réussi la première défense de titre de sa carrière.

Vient ensuite un combat revanche lors de l'UFC 94, le 31 janvier 2009. À cette occasion, il recroisait le fer avec BJ Penn pour défendre son titre de Champion Welterweight. Durant un âpre combat, Georges est finalement déclaré vainqueur suite à l'arrêt du combat par l'arbitre au 4e round, sur demande du coin de BJ Penn. Une controverse lancée par Penn suivit (ce dernier accusant l'équipe de Georges St-Pierre d'avoir enduit celui-ci de vaseline sur le corps, la vaseline n'étant permise que sur la tête), bien qu'il ait été prouvé par la suite que l'équipe de Georges St-Pierre n'avait pas triché. Il est la première personne à battre deux fois Penn, chose que Frankie Edgar réalisera aussi par la suite.

Par la suite, un combat a eu lieu lors de l'historique UFC 100 contre Thiago Alves, le 11 juillet 2009 à Las Vegas. Le combat s'est rendu jusqu'au cinquième et dernier round, à la fin duquel Georges St-Pierre a été proclamé, à l'unanimité des juges, vainqueur du combat, et a défendu encore une fois son titre.

Le 27 mars 2010, après quelques mois de pause pour récupérer de sa blessure subie pendant son combat contre Thiago Alves, il affronte Dan Hardy à Newark NJ. Encore une fois, Georges St-Pierre ressort vainqueur du combat, le remportant à l'unanimité des juges.

Le 11 décembre 2010, au Centre Bell à Montréal, il affronte Josh Koscheck dans le cadre d'un combat revanche, à l'UFC 124. Le combat, d'une durée de cinq rounds, fut totalement dominé par Georges St. Pierre grâce à son jab, qui lui a permis d'infliger d'importants dommages à la tête de son adversaire, notamment au niveau de son œil. Il remporte le combat par décision unanime pour un compte de 50 contre 45.

Le 30 avril 2011, Georges St.Pierre affronte Jake Shields, chez lui, au Canada. Cet affrontement s'annonçait comme un combat très disputé car le challenger était invaincu depuis 15 combats et était considéré comme le second meilleur poids welters du monde, derrière le champion de l'UFC. Et la hiérarchie a parlé, car St-Pierre s'impose par décision unanime. GSP n'avait plus perdu un seul round depuis sa défaite contre Serra (soit 36 rounds consécutifs gagnés, un record). Shields met fin à cette série en gagnant le round 3 (St-Pierre fut notamment gêné par une blessure suite à un doigt dans l'œil).

Blessure, et réunification du titre[modifier | modifier le code]

Le champion des mi-moyens de l'UFC devait affronter le champion des mi-moyens de l'organisation Strikeforce, Nick Diaz, le 29 octobre à Las Vegas dans le cadre du gala UFC 137[6]. Toutefois, Nick Diaz ne s'étant pas présenté à deux évènements consécutifs de promotion du combat, le président de l'UFC décide de le remplacer par Carlos Condit[7]. Une dizaine de jours avant le combat, Georges St-Pierre est forcé d'annoncer qu'il ne sera pas en mesure de combattre le 29 octobre à cause d'une blessure au genou survenue à l'entraînement. Un titre intérimaire est alors mis en jeu entre Carlos Condit et Nick Diaz lors de l'UFC 143.

Après 18 mois de convalescence, Georges St-Pierre est annoncé pour combattre Carlos Condit au cours de l'UFC 154, le 17 novembre 2012 au Centre Bell à Montréal, dans un match qui a pour enjeu la réunification du titre des mi-moyens de l'UFC (Condit détient le titre intérimaire mis en place durant la convalescence du québécois). Malgré cette longue absence et la crainte d'un retour compliqué, Georges St-Pierre conserve son titre des mi-moyens de l'UFC, en l'emportant par décision unanime sur Carlos Condit. Bien qu'il ait été envoyé au tapis au 3e round sur un superbe high kick, il domine largement tout le reste du combat que ce soit debout ou au sol. Les juges ont ramené des cartes de 50-45, 50-45 et 49-46 en faveur du Canadien.

Après des rumeurs faisant état de la préparation d'un affrontement contre Anderson Silva, Dana White annonce finalement que son prochain combat sera une nouvelle défense de titre, contre l'adversaire désiré par St-Pierre, Nick Diaz. Le combat a lieu le 16 mars 2013, à l'occasion de l'UFC 158. Le champion s'impose une nouvelle fois par décision unanime dans un combat à sens unique. Diaz, réputé pour son agressivité et sa boxe, n'a rien pu faire face à St-Pierre, ce dernier dominant dans tous les compartiments du combat. Il réalise ainsi sa 11e victoire consécutive, égalant au passage Royce Gracie. C'est la 2e série la plus longue de l'histoire de l'UFC (derrière les 16 d'Anderson Silva). Il bat également le record qu'il détenait avec Matt Hughes, à savoir 7 défenses de titre consécutives dans la catégorie welterweight. Il en est désormais à 8 et cela constitue la 2e meilleure performance toutes catégories confondues (derrière les 10 d'Anderson Silva en middleweight).

Affrontement avec Johny Hendricks et retrait de la compétition[modifier | modifier le code]

Le 16 novembre 2013, lors de l'UFC 167 à Las Vegas[8], Georges St-Pierre défend avec succès son titre pour la 9e fois contre Johny Hendricks par décision partagée et controversée. En effet, plusieurs rounds ont été très proches et la plupart des observateurs et spécialistes ont vu une victoire du challenger 3 rounds à 2[9]. Le président de UFC, Dana White, déclare en conférence de presse après le combat qu'il ne lui fait aucun doute qu'Hendricks s'est fait voler la victoire puis déclare que Saint-Pierre est finalement le vrai vainqueur. White déclare vouloir organiser une « revanche immédiate » entre les deux hommes bien que St-Pierre ait déclaré vouloir prendre un peu de temps en dehors du MMA pour des raisons personnelles.

Alors que de plus en plus de questions se posent au sujet de l'avenir du champion, une intervention officielle met fin aux rumeurs à peine un mois plus tard. Le 13 décembre 2013, St-Pierre et White s'adressent aux médias lors d'une conférence téléphonique. Le combattant confirme alors vouloir se retirer de la compétition pour une durée encore indéterminée. Il choisit ainsi de renoncer à son titre de champion des poids mi-moyens de l'UFC. Il justifie cette décision par une pression trop lourde, devenu insupportable. À 32 ans, il dit vouloir connaitre une vie normale, après plus de dix ans consacré uniquement à son métier de combattant[10].

Malgré la controverse, ce dernier combat lui permet d'établir plusieurs records dans l'organisation américaine. Il devient tout d'abord le seul détenteur du plus grand nombre de victoires (record anciennement partagé avec Matt Hughes) avec 19 combats gagnés. Il est l’athlète ayant placé le plus de coups (2523) et le plus de frappes significatives (1254) en carrière. Il est également le combattant ayant réussi le plus grand nombre d'amenées au sol, soit 87 comptabilisés. Grâce à ce dernier match, il dépasse le record de BJ Penn et devient le combattant ayant passé le plus de temps dans l'Octogone avec un total de 5 heures 28 minutes et 12 secondes cumulées. Avec 12 victoires consécutives, il dépasse Royce Gracie et se retrouve désormais seul derrière Anderson Silva (16) pour la plus longue série de victoires consécutives. Enfin, il remporte là son douzième combat avec ceinture en jeu, titre intérimaire compris, ce qui fait de lui le combattant le plus victorieux lors de combats de championnat[11].

Popularité[modifier | modifier le code]

Malgré ses succès, Georges affirmait au début de sa carrière que, bien qu'étant québécois et canadien, il est plus connu aux États-Unis et passe pour être quasi inconnu au Canada. Mais depuis, les choses ont changé et il est devenu une véritable star dans son pays également, remplissant les salles à chacun de ses combats sur ses terres, et engendrant une véritable ferveur dans son public.

Georges Saint-Pierre a d'ailleurs été proclamé Athlète de l'année à trois reprises, en 2008, 2009 et 2010[12],[13] par la version canadienne du magazine Sportsnet. De même, ses présences le 12 novembre 2006, le 14 novembre 2010, le 25 novembre 2012 et le 23 février 2014 à l'émission Tout le monde en parle[14] témoignent de sa popularité grandissante.

Dans son édition du 24 septembre 2011, l’équipe des sports du journal montréalais La Presse présentait son top 25 de l’influence dans le sport au Québec. Le palmarès rassemblait des personnalités de tous les horizons, y compris des personnalités du hockey, du baseball, du sport olympique, de la télévision et de la politique. Georges Saint-Pierre figurait en quatrième position de ce palmarès, ce qui montre bien la place qu'occupe désormais le champion au Panthéon des sportifs canadiens.

Cette popularité ne cesse de croitre également au niveau international. George Saint-Pierre est le combattant qui rapporte le plus à l'UFC en termes de PPV[15],[16]. Il a également été choisi pour doubler le personnage de Art dans le film d'animation L'université des Monstres et pour interpréter le rôle de Georges Batroc dans le film Captain America : Le Soldat de l'hiver[17].

Palmarès en MMA[modifier | modifier le code]

Ceinture de champion des poids mi-moyens de l'UFC, remportée deux fois par St-Pierre
Tableau récapitulatif
27 combats 25 victoires 2 défaites
Par KO 8 1
Par soumission 5 1
Sur décision 12 0
Résultat Record Adversaire Méthode Évènement Date Round Temps Lieu Notes
Victoire 25-2 Drapeau des États-Unis Johny Hendricks Decision partagée UFC 167: St-Pierre vs. Hendricks 16 novembre 2013 5 5:00 Las Vegas, Nevada, États-Unis Défend le titre poids mi-moyens de l'UFC.

Combat de la soirée

Victoire 24-2 Drapeau des États-Unis Nick Diaz Décision unanime UFC 158: St-Pierre vs. Diaz 2013-03-1616 mars 2013 5 5:00 Montréal, Québec, Canada Défend le titre poids mi-moyens de l'UFC.
Victoire 23-2 Drapeau des États-Unis Carlos Condit Décision unanime UFC 154: St-Pierre vs. Condit 2012-11-1717 novembre 2012 5 5:00 Montréal, Québec, Canada Défend letitre poids mi-moyens de l'UFC.

Combat de la soirée

Victoire 22-2 Drapeau des États-Unis Jake Shields Décision unanime UFC 129: St-Pierre vs. Shields 2011-04-3030 avril 2011 5 5:00 Toronto, Ontario, Canada Défend le titre poids mi-moyens de l'UFC.
Victoire 21-2 Drapeau des États-Unis Josh Koscheck Décision unanime UFC 124: St-Pierre vs. Koscheck 2 2010-12-1111 décembre 2010 5 5:00 Montréal, Québec, Canada Défend le titre poids mi-moyens de l'UFC.
Victoire 20-2 Drapeau de l'Angleterre Dan Hardy Décision unanime UFC 111: St.Pierre vs. Hardy 2010-03-2727 mars 2010 5 5:00 Newark, New Jersey, États-Unis Défend le titre poids mi-moyens de l'UFC.
Victoire 19-2 Drapeau du Brésil Thiago Alves Décision unanime UFC 100 2009-07-1111 juillet 2009 5 5:00 Las Vegas, Nevada, États-Unis Défend le titre poids mi-moyens de l'UFC.
Victoire 18-2 Drapeau des États-Unis BJ Penn TKO (arrêt du coin) UFC 94: St Pierre vs Penn 2 2009-01-3131 janvier 2009 4 5:00 Las Vegas, Nevada, États-Unis Défend le titre poids mi-moyens de l'UFC.
Victoire 17-2 Drapeau des États-Unis Jon Fitch Décision unanime UFC 87: Seek and Destroy 2008-08-099 août 2008 5 5:00 Minneapolis, Minnesota, États-Unis Défend le titre poids mi-moyens de l'UFC.

Combat de la soirée

Victoire 16-2 Drapeau des États-Unis Matt Serra TKO (Coups de genou) UFC 83: Serra vs. St-Pierre 2 2008-04-1919 avril 2008 2 4:45 Montréal, Québec, Canada Remporte le titre incontesté poids mi-moyens de l'UFC.
Victoire 15-2 Drapeau des États-Unis Matt Hughes Soumission (clé de bras) UFC 79: Nemesis 2007-12-2929 décembre 2007 2 4:54 Las Vegas, Nevada, États-Unis Remporte le titre poids mi-moyens par intérim de l'UFC.

Soumission de la soirée

Victoire 14-2 Drapeau des États-Unis Josh Koscheck Décision unanime UFC 74: Respect 2007-08-2525 août 2007 3 5:00 Las Vegas, Nevada, États-Unis
Défaite 13-2 Drapeau des États-Unis Matt Serra TKO (coups de poing) UFC 69: Shootout 2007-04-077 avril 2007 1 3:25 Houston, Texas, États-Unis Perd le titre poids mi-moyens de l'UFC.
Victoire 13-1 Drapeau des États-Unis Matt Hughes TKO (coup de pied à la tête et coups de poing) UFC 65: Bad Intentions 2006-11-1818 novembre 2006 2 1:25 Sacramento, Californie, États-Unis Remporte le titre poids mi-moyens de l'UFC.
Victoire 12-1 Drapeau des États-Unis BJ Penn Décision partagée UFC 58: USA vs. Canada 2006-03-044 mars 2006 3 5:00 Las Vegas, Nevada, États-Unis
Victoire 11-1 Drapeau des États-Unis Sean Sherk TKO (coups de poing et coups de coude) UFC 56: Full Force 2005-11-1919 novembre 2005 2 2:53 Las Vegas, Nevada, États-Unis
Victoire 10-1 Drapeau des États-Unis Frank Trigg Soumission (rear naked choke) UFC 54: Boiling Point 2005-08-2020 août 2005 1 4:09 Las Vegas, Nevada, États-Unis
Victoire 9-1 Drapeau des États-Unis Jason Miller Décision unanime UFC 52: Couture vs Liddell 2 2005-04-1616 avril 2005 3 5:00 Las Vegas, Nevada, États-Unis
Victoire 8-1 Drapeau des États-Unis Dave Strasser Soumission (kimura) TKO 19: Rage 2005-01-2929 janvier 2005 1 1:25 Montréal, Québec, Canada
Défaite 7-1 Drapeau des États-Unis Matt Hughes Soumission (clé de bras) UFC 50: The War of '04 2004-10-2222 octobre 2004 1 4:59 Atlantic City, New Jersey, États-Unis Pour le titre poids mi-moyens de l'UFC.
Victoire 7-0 Drapeau des États-Unis Jay Hieron TKO (coups de poing) UFC 48: Payback 2004-06-1919 juin 2004 1 1:42 Las Vegas, Nevada, États-Unis
Victoire 6-0 Drapeau de l'Arménie Karo Parisyan Décision unanime UFC 46: Supernatural 2004-01-3131 janvier 2004 3 5:00 Las Vegas, Nevada, États-Unis Début à l'UFC
Victoire 5-0 Drapeau des États-Unis Pete Spratt Soumission (rear naked choke) TKO 14: Road Warriors 2003-11-2929 novembre 2003 1 3:40 Victoriaville, Québec, Canada
Victoire 4-0 Drapeau des États-Unis Thomas Denny TKO (coupure) UCC 12: Adrenaline 2003-01-2525 janvier 2003 2 4:45 Montréal, Québec, Canada Défend le titre poids mi-moyens de l'UCC.
Victoire 3-0 Drapeau du Canada Travis Galbraith TKO (coups de coude) UCC 11: The Next Level 2002-10-1111 octobre 2002 1 2:03 Montréal, Québec, Canada Défend le titre poids mi-moyens de l'UCC.
Victoire 2-0 Drapeau du Canada Justin Bruckmann Soumission (clé de bras) UCC 10: Battle for the Belts 2002 2002-06-1515 juin 2002 1 3:54 Gatineau, Québec, Canada Remporte le titre poids mi-moyens de l'UCC.
Victoire 1-0 Drapeau du Canada Ivan Menjivar TKO (coups de poing) UCC 7: Bad Boyz 2002-01-2525 janvier 2002 1 4:50 Montréal, Québec, Canada

[18]

Notes et références[modifier | modifier le code]

  1. (en) « Profil UFC de George St-Pierre », sur UFC.com (consulté le 28 novembre 2013).
  2. http://gspofficial.com/fr/bio
  3. "L'Équipe MAG" du 24/11/2012
  4. (en) Chris Hall, « The Rise Of 'Rush': The Early Fights Of Georges St. Pierre », sur Bloody Elbow,‎ 2 septembre 2012 (consulté le 20 janvier 2014).
  5. (note) : Randy Couture a réalisé cette performance dans la catégorie Heavyweight mais également dans la catégorie Light Heavyweight. Frank Mir a également obtenu 2 ceintures dans la catégorie Heavyweight mais la deuxième était une ceinture intérimaire. Il n'a pas réunifié le titre (défaite face à Brock Lesnar) et n'est donc pas pris en compte pour ce record. Depuis, Cain Velasquez est devenu le cinquième combattant à réussir cette performance (catégorie Heavyweight, le 29/12/2012)
  6. (en) « It’s Official: Georges St-Pierre vs. Nick Diaz at UFC 137 on Oct 29 in Las Vegas », sur mmaweekly.com,‎ 1er juin 2011 (consulté le 26 juin 2011)
  7. « UFC 137 : Nouvel adversaire pour GSP », sur rds.ca,‎ 7 septembre 2011 (consulté le 7 septembre 2011)
  8. « Georges St-Pierre va défendre son titre de champion le 16 novembre à Las Vegas contre l'aspirant no 1 Johny (Bigg Rigg) Hendricks »,‎ 19 juin 2013 (consulté le 22 juin 2013)
  9. « Georges St-Pierre vs. Johny Hendricks: Les rapports de Fight Metric », sur MMA Nouvelles,‎ 17 novembre 2013 (consulté le 14 décembre 2013).
  10. « Georges St-Pierre abandonne son titre et prend une pause d’une durée indéterminée (audio) », sur MMA Nouvelles,‎ 13 décembre 2013 (consulté le 14 décembre 2013).
  11. Vincent Morin, « GSP: Une pause nécessaire (et méritée) », sur MMA Nouvelles,‎ 13 décembre 2013 (consulté le 14 décembre 2013).
  12. (en) « GSP three-peats as Sportsnet Cdn AOTY », sur Sportsnet.ca,‎ 22 décembre 2010 (consulté le 26 juin 2013)
  13. « Georges St-Pierre: véritable phénomène médiatique », Le Journal de Québec,‎ 7 mai 2011 (lire en ligne)
  14. Marie-Josée Roy, «Tout le monde en parle» : les invités de ce dimanche, sur Huffington Post Québec,‎ 19 février 2014 (consulté le 14 mars 2014).
  15. (en) Kevin Iole, « Return of the (PPV) king: Healthy Georges St-Pierre a boon for Dana White, UFC », sur Yahoo! Sports,‎ 12 novembre 2012 (consulté le 2 juillet 2013)
  16. (en) Thomas Myers, « UFC 154 PPV buys: Dana White says 'king' Georges St. Pierre is back », sur MMA Mania,‎ 27 novembre 2012 (consulté le 2 juillet 2013)
  17. « Georges St-Pierre jouera un méchant dans le prochain film de Marvel "Captain America: The Winter Solider" »,‎ 25 mars 2013 (consulté le 26 mars 2013)
  18. (en) « Palmarès en MMA de Georges St-Pierre », sur Sherdog.

Liens externes[modifier | modifier le code]