Georges Spénale

Un article de Wikipédia, l'encyclopédie libre.
Aller à : navigation, rechercher

Georges Spénale, né le 29 novembre 1913 à Carcassonne et mort le 20 août 1983 à Paris, est un homme politique, écrivain et poète français.

Biographie[modifier | modifier le code]

Licencié en droit et diplômé de l'École nationale de la France d'Outre-Mer, il débute sa carrière administrative en 1938 au Bureau économique de la Guinée française. Mobilisé de 1939 à 1940, il devient chef de circonscription en Haute-Volta en 1941, puis inspecteur du travail en Côte d'Ivoire l'année suivante.

  • 1943-1945 : Sous les drapeaux
  • 1946-1948 : Directeur de cabinet pour la Fédération de l'Afrique Équatoriale
  • 1949-1950 : Chef de service information de la Côte d‘Ivoire
  • 1951-1953 : Directeur de cabinet du gouvernement du Cameroun
  • 1953-1954 : Secrétaire général du Cameroun
  • 1954-1955 : Fait fonction de Haut Commissaire au Cameroun
  • 1955-1956 : Directeur adjoint des affaires politiques de la France d’Outre-Mer
  • 1956 : Gouverneur de la France d’Outre-Mer
  • 1956-1957 : Directeur de cabinet de la France d’Outre-Mer (Ministre Gaston Defferre ; Gouvernement Guy Mollet) ; participe à l’élaboration de la Loi Cadre
  • 1957-1960 : Haut Commissaire de France au Togo (jusqu’à l’indépendance) .
  • 1962 : Député du Tarn jusqu’en 1973 (membre de la commission des finances)
  • 1964 : Conseiller général du Tarn membre du parlement européen
  • 1965 : Maire de Saint-Sulpice (Tarn)
  • 1966 : Président de la Commission Parlementaire d’association avec la Grèce
  • 1967-1975 : Président de la Commission des finances du Parlement européen.
  • 1968 : Vice-président du Groupe parlementaire de défense des rapatriés
  • 1968-1971 : Membre du Comité directeur du Parti Socialiste Français
  • 1973 : Membre du Conseil régional Midi-Pyrénées
  • 1974 : Président du groupe socialiste au Parlement européen
  • 1975 : Vice-président du Conseil régional Midi-Pyrénées
  • 1975-1977 : (du 11 mars 1975 au 11 mars 1977) : Président du Parlement Européen.
  • 1976 : Coprésident de l’Assemblée consultative ACP (Afrique-Caraïbes-Pacifique), CEE
  • 1976 : Il reçoit le Prix Eurafrique
  • 1977 : Sénateur du Tarn. Membre de la délégation française à l’ONU en 1958, 1959, 1978 et 1979
  • 1979 : Président de la Commission régionale des aides aux entreprises
  • 1979 : Vice-président de la délégation parlementaire du Conseil de l'Europe
  • 1980 : Membre titulaire à l’Assemblée parlementaire du Conseil de l’Europe
  • 1981 : Il se voit décerner le prix Joseph Bech
  • 1982 : Vice-président en activité de l’Assemblée parlementaire du Conseil de l’Europe
  • Georges Spénale est mort le 20 août 1983

Il fut la cheville ouvrière des contrats et négociation qui aboutirent aux premiers accords de Lomé, en 1975, lien essentiel entre pays industrialisés et pays moins avancés.

Georges Spénale a reçu le Prix Eurafrique en 1976.

Liens externes[modifier | modifier le code]