Georges Rouget

Un article de Wikipédia, l'encyclopédie libre.
Aller à : navigation, rechercher

Georges Rouget

alt=Description de cette image, également commentée ci-après

Georges Rouget, par Nadar

Nom de naissance Marie-Georges-Louis Rouget
Naissance 26 août 1783
Paris
Décès 9 avril 1869 (à 85 ans)
Paris
Nationalité Drapeau de la France
Activités Peintre
Formation École des beaux-arts de Paris
Maîtres Jacques Louis David
Mouvement artistique néoclassicisme
Influencé par Jacques Louis David
Récompenses Second Prix de Rome (1803), Chevalier de la Légion d'honneur

Œuvres réputées

Mariage de Napoléon et Marie-Louise, Portrait de Jacques Louis david

Georges Rouget, né et mort à Paris (1783 – 1869), fut un peintre français néo-classique.

Biographie[modifier | modifier le code]

G. Rouget, Mariage de Napoléon et Marie-Louise (1811)

Élève de David, après des études à l'école des beaux-arts, il entre à son atelier en 1797 et devient très vite son disciple de prédilection. Rouget commence sa carrière professionnelle comme assistant principal de son maître jusqu'à l'exil de celui-ci à Bruxelles. Il collabore sur les toiles Bonaparte au Grand-Saint-Bernard, Le Sacre de Napoléon, dont il fait une copie signée par David, et Léonidas aux Thermopyles. Deuxième grand prix de Rome en 1803 il échoue trois fois sans obtenir le premier grand prix. Il réalise plusieurs toiles pour le pouvoir impérial dont Le Mariage de Napoléon et Marie Louise en 1811. Peintre mineur, il fera toute sa carrière en réalisant pour les différents régimes qu'il sert, des tableaux relatant les grandes heures de l'histoire de France. Plusieurs de ses toiles ornent le musée historique du château de Versailles inauguré par Louis-Philippe en 1837.

Il est inhumé au cimetière du Père-Lachaise (61e division)[1].

Ouvrages[modifier | modifier le code]

  • Notice sur Abel de Pujol, peintre d'histoire,… Valenciennes impr. de E. Prignet, 1861 Gallica

Référence bibliographique[modifier | modifier le code]

  • Alain Pougetoux, Georges Rouget, élève de Louis David, Musée de la vie romantique, éd. Paris Musées, Paris, 1995 (ISBN 2-87900-234-6, cat. exp. 12/09 au 17/12, 1995[à vérifier : ISBN invalide])
  • Paul Bauer, Deux siècles d'histoire au Père Lachaise, Mémoire et Documents,‎ 2006 (ISBN 978-2914611480)

Notes et références[modifier | modifier le code]

Sur les autres projets Wikimedia :

  1. Bauer 2006, p. 695