Georges Paillard

Un article de Wikipédia, l'encyclopédie libre.
Aller à : navigation, rechercher
Page d'aide sur l'homonymie Pour les articles homonymes, voir Paillard.
Georges Paillard
Image illustrative de l'article Georges Paillard
1929
Informations
Nom Georges Paillard
Date de naissance
Date de décès (à 94 ans)
Pays Drapeau de la France France
Principales victoires
Jersey rainbow.svg Champion du monde de demi-fond 1929, 1932

Georges Paillard (né le à Sainte-Gemmes-d'Andigné et mort à Angers) est un coureur cycliste français.

Spécialiste du demi-fond, il a été deux fois champion du monde et six fois champion de France de la discipline.

Biographie[modifier | modifier le code]

Georges Paillard débute la compétition chez les amateurs dès l'âge de 14 ans, en 1918. Il se classe cette année-là troisième du championnat de France amateur. En 1922, il est champion de France junior de vitesse. L'année suivante, après des succès sur route lors de Paris-Dieppe et Rouen-Le Havre, il passe professionnel en novembre[1].

Il se spécialise dans le demi-fond. Il devient champion de France en 1928 et le reste jusqu'en 1932. Après un abandon en 1933, il acquiert un dernier titre en 1934. Il est sacré champion du monde à deux reprises, en 1929 et 1932.

Georges Paillard bat également plusieurs records derrière entraîneur. Le , il bat ainsi le record du monde de vitesse en atteignant 137,404 km/h à l'autodrome de Montlhéry[2]. En 1949, il bat le record de l'heure en parcourant 96,480 km[3].

Palmarès sur route[modifier | modifier le code]

Palmarès sur piste[modifier | modifier le code]

Championnats du monde[modifier | modifier le code]

Championnats nationaux[modifier | modifier le code]

Notes et références[modifier | modifier le code]

  1. « Palmarès de Georges Paillard », sur memoire-du-cyclisme.eu (consulté le 10 janvier 2009)
  2. « Les records sur l'autodrome », sur autodrome.over-blog.com (consulté le 10 janvier 2009)
  3. « Leurs rendez vous avec la mort », sur lepetitbraquet.free.fr (consulté le 10 janvier 2009)

Liens externes[modifier | modifier le code]