Georges Liferman

Un article de Wikipédia, l'encyclopédie libre.
Aller à : navigation, rechercher

Georges Liferman

Nom de naissance Georges Lifermann
Naissance 28 février 1922 (92 ans)
Paris (France)
Activité principale Compositeur, parolier
Genre musical Chanson française, comédie musicale, opérette
Années actives Années 1950 à aujourd'hui

Georges Liferman (Georges Lifermann), né le 28 février 1922 à Paris, est un compositeur et parolier français.

Biographie[modifier | modifier le code]

Georges Liferman fait ses débuts comme musicien de scène après la Seconde Guerre mondiale puis devient compositeur de chansons de variété. Parmi ses interprètes, on trouve notamment : Les Frères Jacques (La lune est morte), France Gall (Sacré Charlemagne), Juliette Gréco (Je mens), Yves Montand (Le chef d’orchestre est amoureux).

Mais Georges Liferman est surtout productif pour les compositions destinées à la scène : comédies musicales, opérettes, théâtre. On lui doit notamment le grand succès que fut la comédie musicale Nini la chance avec Annie Cordy en 1976.

À son actif, il faut également ajouter sa composition d'indicatifs musicaux d’émissions télévisées des années 1960 comme Les Coulisses de l'exploit de Raymond Marcillac (La première chaîne de l'ORTF).

Sa dernière œuvre est une comédie musicale, The Smile, créée en juillet 1996 aux États-Unis où il réside une partie de son temps dans l'Oregon.

Il est l'un des rares compositeurs à voir, de son vivant, une rue baptisée avec le nom d'une de ses chansons : le 27 juin 2009, la commune d'Auvillers-les-Forges (Ardennes) inaugure la « rue du Sacré-Charlemagne » à la demande des élèves du pôle scolaire Mon-Idée. En janvier 2012, quelques semaines avant de fêter ses 90 ans, Georges Liferman se rend à Auvillers pour poser devant la plaque de rue[1].

Distinctions[modifier | modifier le code]

Récompense[modifier | modifier le code]

Ses interprètes[modifier | modifier le code]

Chriss Argeliès[2][modifier | modifier le code]

  • 1963 : Il faut vivre vite, paroles de Chriss Argeliès
  • 1963 : Qu'est-ce que j'en sais, paroles de Chriss Argeliès

Lucky Blondo[modifier | modifier le code]

  • 1963 : Au cœur du silence, paroles coécrites avec Chriss Argeliès

Bourvil[modifier | modifier le code]

  • 1958 : Et ta sœur, paroles de Charles Mattews

Annie Cordy[modifier | modifier le code]

  • 1962 : Marche des gueules noires, paroles de Jacques Mareuil
  • 1962 : Choucrouten tango, paroles de Jacques Mareuil
  • 1962 : Le Bal à tonton, paroles de Jacques Mareuil
  • 1969 : Si les mois n’avaient que vingt jours, paroles de Jacques Mareuil
  • 1976 : Nini la chance, paroles de Jacques Mareuil
  • 1976 : Dis pourquoi tu me bats Léon, paroles de Jacques Mareuil
  • 1977 : Ça ira mieux, paroles de Jacques Mareuil
  • 1977 : Caramela, paroles de Jacques Mareuil
  • 1981 : Une maison et un jardin, paroles de Jacques Mareuil

Dalida[modifier | modifier le code]

Joe Dassin[modifier | modifier le code]

  • 1966 : Ça m’avance à quoi (You Were On My Mind), paroles françaises de Georges Liferman et musique de S. Fricker
  • 1966 : Vive moi, paroles françaises de Georges Liferman et musique de J. Keller et D. Blume
  • 1966 : Joli minou, paroles coécrites avec Jean-Michel Rivat et musique de Joe Dassin

Dorothée[modifier | modifier le code]

  • 1982 : Petit robot, paroles et musique de Georges Liferman. Album Hou ! La menteuse

Les Frères Jacques[modifier | modifier le code]

  • La Lune est morte, paroles de Jacques Mareuil
  • Les Catcheurs
  • Le petit Poisson et le Pêcheur, fable de Jean de la Fontaine
  • Le Lion et le Rat, fable de Jean de la Fontaine

France Gall[modifier | modifier le code]

Juliette Gréco[modifier | modifier le code]

  • 1953 : Je mens, paroles de Lucien Poret, musique cocomposée avec Lucien Poret

Georges Guétary[modifier | modifier le code]

  • 1954 : Je n’ai que toi, paroles de Georges Liferman et musique de Jupp Schmitz

Yves Montand[modifier | modifier le code]

  • Le chef d’orchestre est amoureux, paroles de Jacques Mareuil
  • Sir Godfrey, paroles de Jacques Mareuil
  • Un garçon dansait, paroles de Jacques Mareuil

Annie Philippe[modifier | modifier le code]

Sandie Shaw[modifier | modifier le code]

  • Pourvu que ça dure (Long Live Love), paroles françaises de Georges Liferman et musique de Chris Andrews[3]
  • Parler d’amour (Talk About Love), paroles françaises de Georges Liferman et musique de Chris Andrews
  • Tous les jours (Gotta See My Baby), paroles françaises de Georges Liferman et musique de Chris Andrews
  • Pourquoi ne veux-tu pas de moi ? (Too Bad You Don’t Want Me), paroles françaises de Georges Liferman et musique de Chris Andrews
  • La Vallée des larmes (Dismal Ways), paroles françaises de Georges Liferman et musique de Chris Andrews

Michèle Torr[modifier | modifier le code]

  • 1965 : La Grande chanson, paroles de Jacques Plait

Scènes[modifier | modifier le code]

  • 1959 : Cloche de mon cœur, musique de Georges Liferman, Théâtre des Capucines, Paris
  • 1968 : Rendez-vous à Paris, opérette, livret de Jacques Mareuil et musique de Georges Liferman, Théâtre Sébastopol, Lille. Le chant de la Marche des gueules noires, extrait de cette opérette, a servi d'indicatif musical pour le générique de l'émission de télévision des années 1960, Les Coulisses de l'exploit
  • 1976 : Nini la Chance, comédie musicale, paroles de Jacques Mareuil et musique de Georges Liferman, Opéra Théâtre d'Avignon et des Pays de Vaucluse et Théâtre de la Porte-Saint-Martin, Paris
  • 1986 : Scaramouche, opérette, livret de Jean-Claude Delumeau et Edgar Duvivier, musique de Georges Liferman, Opéra Théâtre d'Avignon et des Pays de Vaucluse
  • 1996 : The Smile, comédie musicale, paroles de Barbara Callner, musique de Georges Liferman, Corvallis (Oregon, États-Unis)

Notes et références[modifier | modifier le code]