Georges Lebiedinsky

Un article de Wikipédia, l'encyclopédie libre.
Aller à : navigation, rechercher
Cyrillic letter Dzhe.svg Cette page contient des caractères cyrilliques. En cas de problème, consultez Aide:Unicode ou testez votre navigateur.

Georges Lebiedinsky (Георгий Лебединский) né à Kiev le 20 janvier 1912 et décédé le 20 juillet 1996[1] est un médecin français d'origine juive ukrainienne du groupe de chasse Normandie-Niémen qui s'est illustré pendant la Seconde Guerre mondiale. Il s'y est notamment lié d'une forte amitié avec Roland de la Poype, un des pilotes les plus fameux du Normandie-Niémen.

Le blason du Normandie-Niémen

Seconde Guerre mondiale[modifier | modifier le code]

Il servit tout d'abord dans l'armée française sur la ligne Mareth en Tunisie en 39-40. Après la démobilisation rejoint Nice puis commença alors un voyage de quelques mois pour rejoindre Londres. Il ira en Espagne en s'embarquant dans un avion allemand puis au Portugal en train. De là il partira pour Cuba, New York, Halifax pour finalement arriver à Londres. Il est monté successivement à bord de bateaux suédois, américain et britannique. Il travaille comme médecin à l'hôpital de Camberley quand il apprend la création de groupe de chasse Normandie. Grâce à sa connaissance du Russe il y est affecté. Alors commence un autre voyage qui le mène à Rayack au Liban où le groupe est en cours de formation. Pour y arriver il fera un long détour par Lagos, Yaoundé et Le Caire. Il participa à la vie du groupe comme unique médecin du Normandie pendant toute sa campagne et relata surtout l'importance du soutien à des pilotes affaiblis physiquement et psychologiquement par les combats. Il raconta également son rôle d'interprète en État-major pour faciliter les relations entre français et soviétiques. Pour son engagement pendant la Seconde Guerre mondiale il fut décoré à titre individuel de la Légion d'honneur, de la croix de guerre 1939-1945, de la Médaille militaire. Il a aussi reçu des décorations soviétiques comme l'Ordre du Drapeau rouge, l'Ordre de la Guerre patriotique, la Médaille de la Victoire ou encore la Médaille de la prise de Koenigsberg. Ces décorations lui furent remises lors d'une cérémonie à Moscou en présence du général de Gaulle et de Staline.

Son personnage dans le film Normandie-Niémen de Jean Dréville est joué par l'acteur Roland Chalosse.

Rubans[modifier | modifier le code]

Legion Honneur Chevalier ribbon.svg Croix de Guerre 1939-1945 ribbon.svg Medaille militaire ribbon.svg
Order of Red Banner ribbon bar.png Order gpw2 rib.png Orderglory rib.png Capturekoenigsberg rib.png

Carrière professionnelle[modifier | modifier le code]

Il a ensuite fait carrière dans la médecine en tant que chirurgien et a notamment inventé et breveté un système révolutionnaire de perfusions "flexibles" permettant l'injection et le retrait de liquides en plantant une aiguille directement dans la perfusion ("Conteneur souple à paroi en matière perforable par une aiguille creuse ou une canule" ou "flexible container with means for removing or injecting a liquid").

Vie privée[modifier | modifier le code]

Il s'est marié avec Simone Rossi avec qui il eut 3 enfants. Il passa le reste de sa vie à Neuilly-sur-Seine où il est aujourd'hui enterré. Il comptait notamment parmi ses amis proches Jean Dausset, Prix Nobel de physiologie ou médecine ou encore Roland de la Poype. Il a aussi côtoyé Romain Gary lorsque celui-ci est arrivé en France[2].

Références[modifier | modifier le code]

  1. Qui était qui?: mémorial aéronautique
  2. [1]