Georges Kramer

Un article de Wikipédia, l'encyclopédie libre.
Aller à : navigation, rechercher
Page d'aide sur l'homonymie Pour les articles homonymes, voir Kramer.
Georges Kramer
Pas d'image ? Cliquez ici.
Biographie
Nationalité Drapeau : Suisse Suisse
Drapeau : France Français
Naissance 27 novembre 1898
Lieu Colombier (Canton de Neuchâtel, Suisse)
Décès Septembre 1962 (63 ans)
Lieu Montpellier
Poste Attaquant, entraîneur
Parcours professionnel 1
Saisons Club M. (B.)
1915-1919 Drapeau : Suisse FC Cantonal Neuchâtel - (-)
1919-1920 Drapeau : Suisse Neuchâtel Xamax FC - (-)
1920-1921 Drapeau : Suisse Grasshopper-Club Zurich - (-)
1921-1922 Drapeau : Suisse FC Biel-Bienne - (-)
1922-1923 Drapeau : France FC Cette - (-)
1923-1927 Drapeau : France Gallia Club Lunel - (-)
1927-1930 Drapeau : France SO Montpellier - (-)
1931-1932 Drapeau : France SC Nîmes - (-)
1933-1934 Drapeau : France FC Lyon - (-)
1934-1935 Drapeau : France AS Villeurbanne - (-)
Sélections en équipe nationale 2
Années Équipe M. (B.)
1920-1921 Drapeau : Suisse Suisse 5 (1)
Équipes entraînées
Années Équipe Stats
1934 Drapeau : France FC Lyon
1945-1946 Drapeau : France FC Martigues
1946-1948 Drapeau : France SO Montpellier
1 Compétitions officielles nationales et internationales.
2 Matchs officiels.

Georges Kramer est un footballeur puis entraîneur suisse, né le 27 novembre 1898 à Colombier (Suisse)[1] et mort en septembre 1962[2]. Il possède également la nationalité française[3].

Biographie[modifier | modifier le code]

Georges Kramer, tout comme ses deux frères cadets Auguste et Edmond, est international suisse, avant de faire carrière en France.

Il débute au FC Cantonal Neuchâtel, ancêtre du Neuchâtel Xamax FC, avant de jouer au Grasshopper-Club Zurich puis au FC Bienne.

Il quitte le FC Bienne pour rejoindre le FC Cette en 1922[4]. Avec les Dauphins, il réalise alors une saison exceptionnelle, en remportant le Championnat très relevé de la Ligue du Sud Est et en parvenant en finale de la Coupe de France. Mais il est mêlé à une « affaire » de rémunérations occultes en 1923. Le club sétois, alors grand partisan de l'arrivée du professionnalisme dans le football français est souvent accusé d'amateurisme marron.

Georges Kramer part ensuite au Gallia Club Lunel, équipe qui aspire à jouer les premiers rôles dans le Championnat de la Ligue. Il est rejoint dans ce club, après 1924, par ses deux frères[5]. Ils ont alors comme coéquipier, l'international français Fernand Brunel. Capitaine de l'équipe, il est suspendu trois mois, en janvier 1927, pour avoir quitter le terrain avec ses coéquipiers lors d'une rencontre contre son ancien club le FC Cette[6].

Les trois frères Kramer partent ensuite au SO Montpellier. Le nombre de joueurs étrangers étant limité à trois par équipe pour jouer la Coupe de France, Georges prend la nationalité française. Ils remportent la Coupe de France en 1929, face à leur grand rival de l'époque, le FC Sète. Les frères Auguste et Edmond Kramer marquent les deux buts de la victoire[7]. Il devient en janvier 1934 entraîneur du FC Lyon[8].

Il meurt en septembre 1962 à Montpellier, ville où il avait pris sa retraite[2].

Palmarès[modifier | modifier le code]

Références[modifier | modifier le code]

  1. Fiche du joueur sur le site rsssf.com
  2. a et b « Kramer I est décédé », L'Express, no 214,‎ 13 septembre 1962, p. 6 (lire en ligne)
  3. « Les Cantonaliens à l'étranger », L'Express, no 25,‎ 10 décembre 1928, p. 7 (lire en ligne)
  4. Historique du FC Sète sur fcsete.com
  5. Le football heraultais sur lelanguedocsportif.org
  6. « Kramer pénalisé en France », L'Express, no 25,‎ 31 janvier 1927, p. 7 (lire en ligne)
  7. Historique du football montpelliérain sur montpellierinteractif.com
  8. « Georges Kramer entraîneur à Lyon », Feuille d'avis de Neuchâtel, no 14,‎ 17 janvier 1934, p. 7 (lire en ligne)