Georges Jacob (organiste)

Un article de Wikipédia, l'encyclopédie libre.
Aller à : navigation, rechercher
Page d'aide sur l'homonymie Pour l’article homonyme, voir Georges Jacob

Georges (Armand Paul) Jacob, né le 19 août 1877, à Paris, et mort le 28 décembre 1950, à Paris, est un organiste, improvisateur et compositeur français.

Biographie[modifier | modifier le code]

Il fait ses premières études musicales à l’École Niedermeyer de Paris. Entré au Conservatoire en 1896, il y remporte un 1er prix d’orgue en 1900, dans la classe d’Alexandre Guilmant. De 1892 à 1912, G. Jacob donne des récitals d'orgue très suivis à la Schola Cantorum. Son but est de faire entendre les meilleures œuvres anciennes et modernes de la littérature organistique. Comme compositeur, il a déjà écrit et publié de nombreuses œuvres. En outre, il a commencé la publication, avec un commentaire explicatif, des grandes œuvres pour orgue de J.-S. Bach.

De 1902 à 1914, il est professeur de piano à la Schola Cantorum. Organiste et maître de chapelle de Notre-Dame-de-la-Gare de 1897 à 1903, organiste du grand orgue de Saint-Louis-d’Antin de 1903 à 1906, il occupe ensuite le poste d’organiste et maître de chapelle de Saint-Ferdinand-des-Ternes, de 1907 à sa mort en 1950. En 1922, il succède à Joseph Bonnet comme organiste de la Société des Concerts du Conservatoire.

Œuvres pour orgue et harmonium[modifier | modifier le code]

Pour orgue :

  • Prélude Funèbre et Variation (1906)
  • Symphonie pour grand orgue en mi mineur (Leduc, 1907) : I. Prélude funèbre, Fugue, Variation II. Andante III. Scherzo IV. Final.
  • Quatre Morceaux pour orgue (Kistner, Leipzig, 1909) : 1. Invocation 2. Noël 3. Au cloître 4. Dans la lande.
  • Douze Pièces pour Grand-orgue (Leduc, 1909) : 1. Pastorale (en mi bémol) 2. Offertoire pour Mariage 3. Noël Bourguignon 4. Invocation 5. Duetto 6. Canzonetta 7. Prélude Funèbre 8. Carillon 9. Magnificat (en Fa) 10. Alleluia 11. Andantino 12. Sortie.
  • Pastorale «Les Heures Bourguignonnes», recueil de 12 pièces d’après 12 tableaux de Maurice Léna (Leduc, 1909) : 1. Lever de soleil 2. Le réveil 3. Le départ du troupeau 4. Vendanges 5. La chanson du berger 6. Midi 7. La pluie 8. Sous le noyer 9. En revenant des vignes 10. Chanson de pressoir 11. La ronde 12. Tombée du soir.
  • Entrée de Mariage (1911).
  • 1re Suite religieuse (Schirmer, 1911) : 1. Laudes 2. Resurrexi (Introït du jour de Pâques) 3. Méditation 4. Au Prieuré 5. Bénédiction.
  • 2e Suite religieuse (Schirmer, 1911) : 1. Invocation 2. Angelus 3. Souvenir grégorien 4. Communion 5. Prière du soir.
  • Impressions dominicales (Schirmer, 1916) : 1. Veni Creator 2. Recueillement 3. Bergerade mélancolique 4. Hélas ! 5. Souffrance, Trouble, Triomphe.
  • Exercices pour grand orgue (ou piano pédalier) (United Music Publishers).
  • Livre d’orgue (Éditions Ouvrières) : 1. Invention 2. Pastorale 3. Canon 4. Louange de l’oiseau 5. Choral 6. Mouvement.

Pour harmonium :

Œuvres diverses[modifier | modifier le code]

Pour piano :

  • Nocturne, Légende et Scherzo.

Plusieurs mélodies et cantiques.

Références[modifier | modifier le code]

Partitions gratuites[modifier | modifier le code]