Georges Hugnet

Un article de Wikipédia, l'encyclopédie libre.
Aller à : navigation, rechercher

Georges Hugnet, né à Paris le 11 juillet 1906 et mort à Saint-Martin-de-Ré (Charente-Maritime), en le 26 juin 1974, est un poète, écrivain, dramaturge, graphiste et cinéaste français.

Biographie[modifier | modifier le code]

Georges Hugnet naît dans une famille de la bonne bourgeoise du Faubourg Saint-Antoine. Il passe sa petite enfance en Argentine où son père a ouvert une succursale de la Maison Hugnet, une des plus importantes maisons d`ébénisterie, de décoration et d`aménagement, sise au Faubourg Saint-Antoine.

Premier historien du mouvement Dada dont les études, parues dès 1924 dans des revues telles que Cahiers d`Art et Minotaure, ont retenu l'attention d'André Breton, il intègre le groupe surréaliste en 1932.

Il aura réalisé, auparavant, en 1929, un court métrage, La Perle, dont l'inspiration et la filiation surréalistes, malgré leur valeur poétique, ne sont pas unanimement admises[1]. Il est exclu du mouvement en 1939.

Passée cette expérience collective, Georges Hugnet continue sa recherche de l'absolu poétique et de la beauté graphique par les décalcomanies automatiques à l'encre noire, technique mise au point avec son ami Oscar Dominguez, les photo-montages et collages photographiques, les découpages de journaux et l'assemblage de matériaux divers : objets trouvés, bois flottés, cailloux, algues marines, papiers déchirés, etc. Les œuvres qui en résultent deviennent autant de bestiaires, autant d'herbiers, autant d'univers oniriques considérés comme autant d`expérimentations poétiques graphiques.

Georges Hugnet fut aussi épisodiquement relieur et conçut quelques reliures uniques, qu'il intitule « Livre-Objet » et qui sont devenus des raretés bibliographiques. L'œuvre picturale de Georges Hugnet, largement présente dans les plus grands musées du monde et collections ou fondations privées, est néanmoins seconde par rapport à son œuvre poétique intrinsèque.

L'occupation allemande interrompra ses activités d`éditeur, Les Éditions de la Montagne, pour cause de rationnement du papier ; de même sera interrompue la revue littéraire qu`il dirigeait, L'Usage de la Parole. Georges Hugnet arrête toutes activités artistiques de premier plan pour lutter contre l'occupant et le régime de Vichy. Il devient ainsi un poète « casqué », selon l'expression chère à Pierre Seghers. Durant cette période, Georges Hugnet, membre du groupe La Main à plume, participe à l'élaboration de nombreux tracts contre les occupants et fabriqua de faux laissez-passer dans son atelier de reliure pour permettre à ceux qui étaient recherchés par la Gestapo de passer en zone libre puis à l'étranger.

C'est aussi à cette époque, qu'il cofonde une maison d'édition clandestine, dont le premier ouvrage publié est Le Silence de la mer de Vercors. Cette maison devint à la Libération les Éditions de Minuit.

Paris libéré, Georges Hugnet put à nouveau se consacrer entièrement à son art. Il a eu pour secrétaire Lise Levitzky, la première épouse de Serge Gainsbourg.

Chronologie[modifier | modifier le code]

  • 1906 : le 11 juillet, naissance a Paris.
  • 1913 : de retour à Paris, il poursuit ses études secondaires à Saint-Louis-de-Gonzague puis à Janson-de-Sailly.
  • 1920 : fait la connaissance de Marcel Jouhandeau qui habite le même immeuble, boulevard de Grenelle à Paris. Par son intermédiaire, il est présenté à Max Jacob à qui il montre ses premiers poèmes et fait ainsi la connaissance de Robert Desnos, Joan Miró, Marcel Duchamp, Pablo Picasso, Tristan Tzara, Man Ray, Jean Cocteau.
  • 1926 : arrive à se faire reformer pour ne pas faire son service militaire. Cette même année, il fait la connaissance de deux Américains, Virgil Thomson et Gertrude Stein, avec lesquels il se lie d`une grande et longue amitié. Publie son premier livre qui est un recueil de jeunesse 40 poésies de Stanislas Boutemer. Des concerts d`œuvres musicales poétiques verront aussi le jour à cette période avec le concours de Henri Cliquet-Pleyel et Virgil Thomson. Reçoit le prix de la Liberté pour sa nouvelle Le Journal d`Antoinette.
  • 1929 : le 6 juin, présentation au Studio des Ursulines du film La Perle.
  • 1930 : publie Le Droit de varech tandis que Robert Desnos fait paraitre Sources du Vent et Salvador Dalí son film L`Âge d`Or.

Publications[modifier | modifier le code]

  • 1928. 40 poésies de Stanislas Boutemer. Éditions Théophile Briant, Paris. Illustrations de Max Jacob.
  • 1930. Le Droit de varech précédé par Le Muet ou les secrets de la vie. Éditions de la Montagne, Paris.
  • 1932. Ombres portées. Éditions de la Montagne. Paris.
  • 1932. L`Apocalypse. Édition Jeanne Bucher. Paris.
  • 1933. La Belle en dormant. Éditions des Cahiers Libres. Paris.
  • 1933. Before the Flowers of Friendship. Written on a poem by Georges Hugnet, Gertrude Stein. Plain Edition. Paris. Traduction du poème "Enfances" sous un titre imaginé par Gertrude Stein.
  • 1933. Enfances. Éditions des Cahiers d`Art.Paris. Illustrations de Joan Miro.
  • 1934. Petite Anthologie poétique du Surréalisme. Éditions Jeanne Bucher. Paris.
  • 1934. Onan. Éditions surréalistes. Paris. Illustration de Salvador Dali.
  • 1936. La Septième face du de. Éditions Jeanne Bucher. Paris. Couverture de Marcel Duchamp.
  • 1936. Dada and Surrealism. Bulletin of the Museum of Modern Art, New York.
  • 1936. La Hampe de l`imaginaire. Édition G.L.M. Paris. Illustrations d`Oscar Dominguez.
  • 1937. La Chevelure. Édition Sagesse. Paris. Frontispice de Yves Tanguy.
  • 1937. L`Apocalypse. Éditions G.L.M. Paris.
  • 1938. Une Écriture lisible. Éditions des Chroniques du Jour. Paris. Illustrations de Kurt Seligman.
  • 1938. Œillades ciselées en branches. Éditions Jeanne Bucher. Paris. Illustrations de Hans Bellmer.
  • 1940. Non Vouloir. s.n. Paris. Frontispice de Joan Miró.
  • 1941. Marcel Duchamp. s.n. Paris. Frontispice de Marcel Duchamp.
  • 1941. Pablo Picasso. s.n. Paris. Illustrations de Pablo Picasso.
  • 1941. Aux dépens des mots. Éditions Merry Christmas. Paris. Frontispice de Valentine Hugo.
  • 1942. La Femme facile. Éditions Jeanne Bucher. Paris. Illustrations de Henri Goetz et Christine Boumeester.
  • 1942. Non Vouloir. Éditions Jeanne Bucher. Paris. Illustrations de Pablo Picasso.
  • 1943. La Sphère de sable. Éditions Robert Godet. Paris. Illustrations de Hans Arp.
  • 1943. Le Feu au cul. Éditions Robert Godet. Paris. Illustrations de Oscar Dominguez.
  • 1943. La Chèvre-feuille. Éditions Robert Godet. Paris. Illustrations de Pablo Picasso.
  • 1945. Le Buveur de rosée. Éditions Fontaine. Paris.
  • 1946. Oiseaux ne copiez personne. s.n. Paris. Eaux-fortes de André Bea.
  • 1946. Tout beau mon cœur. Éditions Seghers. Paris.
  • 1949. Adieu Doris. Éditions Theophile Briant. Paris.
  • 1952. Les Revenants futurs. s.n. Paris. Eaux-fortes de Jean-Paul Vroom.
  • 1952. Tout beau mon cœur. Seghers. Paris. Lithographies de Georges Hugnet.
  • 1952. La Nappe du Catalan. Poèmes de Jean Cocteau et de Georges Hugnet. s.n. Paris. Illustrations de Jean Cocteau et de Georges Hugnet.
  • 1954. Ici la voix suivi de Les Revenants futurs. Seghers. Illustrations de Pablo Picasso.
  • 1957. L`Aventure Dada. 1916 - 1922. Galerie de l`Institut. Paris. Introduction de Tristan Tzara. Dada - made de Man Ray.
  • 1961. 1961. Chez l`auteur. Paris. Illustrations de Georges Hugnet.
  • 1963. Variations sur les mêmes mots. Galerie de Marignan. Paris. All`Insegna del Pesce d`Oro. Milan. Illustrations d`Orfeo Tamburi.
  • 1963. Paris - Métro. Galerie de Marignan. Paris. Galleria Dantesca. Turin. Illustrations d`Orfeo Tamburi.
  • 1963. Parigi. Il Bisonte. Edizioni d`Arte. Firenze. Illustrations de`Orfeo Tamburi.
  • 1964. " Jeune Maman ". Bruxelles. Léo Dohmen.
  • 1964. La Morale a Nicolas. All`Insegna del Pesce d`Oro. Milan. Illustrations d`Orfeo Tamburi.
  • 1964. Huit jours à Trebaumec. Journal de vacances orné de 82 photo-montages de Georges Hugnet. Editions Mercher. Paris.
  • 1964. Elle ou le semainier du plaisir. La Pergola. Edizioni d`Arte. Pesare. Milan. Illustrations d`Orfeo Tamburi.
  • 1970. Le Buveur de rosée. Alessandro Corubolo et Gino Castiglioni. Verone. Illustrations d`Orfeo Tamburi.
  • 1970. Fiori. La Pergola. Edizioni d`Arte.Pesare. Milan. Illustrations d`Orfeo Tamburi.
  • 1971. L`Aventure Dada. Seghers. Paris. Introduction de Tristan Tzara.
  • 1972. Per conoscere l`avventura Dada. Arnoldo Mondadori Editore. Milan. Edition italienne de L`Aventure Dada.
  • 1972. Pleins et déliés. souvenirs et temoignages (1926-1972). Editions Guy Authier. Paris.
  • 1973. La Aventura Dada. Jucar. Madrid. Edition espagnole de L`Aventure Dada.
  • 1976. Dictionnaire du Dadaisme. Éditions Jean-Claude Simoen. Paris.
  • 2010. La vie amoureuse des spumifères. Biro Editeur. Paris.
Traductions
  • 1929. Gertrude Stein. Morceaux choisis de la fabrication des américains. Éditions de la Montagne. Paris. Traduction et préface de Georges Hugnet.
  • 1930. Gertrude Stein. Dix portraits. Éditions de la Montagne. Paris. Traduction de Georges Hugnet et de Virgil Thomson.
Revue

1939. L`Usage de la Parole. Revue paraissant tous les deux mois sous la direction de Georges Hugnet. Éditions des Cahiers d`Art. Paris. 3 numéros parus :

  • no 1. décembre 1939. Couverture illustrée par Man Ray.
  • no 2:. février 1940. Couverture illustrée par Max Ernst.
  • no 3. avril 1940. Couverture illustrée par Joan Miró.
  • Le no 4 resta sous forme d'épreuves, interrompu par l'arrivée des Allemands.

Ont collaboré à ces numéros : Hans Arp, Marc Chagall, Salvador Dalí, Marcel Duchamp, Paul Éluard, Georges Hugnet, Valentine Hugo, René Magritte, Joan Miró, Francis Picabia, Pablo Picasso, Pierre Reverdy, Sophie Taeuber-Arp, Tristan Tzara, etc.

Filmographie[modifier | modifier le code]

scénario et acteur

Notes et références[modifier | modifier le code]

  1. « Film faussement surréaliste », pour Ado Kyrou, auteur du Surréalisme au cinéma. Biro, p. 327.

Liens externes[modifier | modifier le code]

  • Verbeke Foundation, Belgique : quatre collages originaux de Georges Hugnet conservés dans la collection [1]