Georges Houot

Un article de Wikipédia, l'encyclopédie libre.
Aller à : navigation, rechercher

Georges Houot (29 août 1913, Paris, France - 7 août 1977, La Garde (Var)), officier dans la Marine française, connu mondialement comme le commandant du groupe des bathyscaphes.

Biographie[modifier | modifier le code]

Jeunesse et début de carrière[modifier | modifier le code]

Georges Houot est le fils de Joseph Houot, dit Jacques Nayral, homme de lettres (mort au front en 1914), et de Madame, née Mireille Gleizes, sœur du peintre Albert Gleizes.

Après avoir été élève du Prytanée militaire de la Flèche, il obtient aux termes de ses études secondaires le baccalauréat de sciences.

Il entre à l'École navale en 1933. Il fait une croisière d'instruction à bord de la Jeanne d'Arc et suit les cours d'officier torpilleur.

Il exerce sa fonction d'officier sur des navires de guerre tels que le croiseur Gloire de 1940 à 1941, le torpilleur le Hardi en 1942, la frégate Croix-de-Lorraine de 1945 à 1947, et sur le Lac Pavin de 1947 à 1949. En 1943, il est à la légion de la gendarmerie maritime.

Le bathyscaphe FNRS 3[modifier | modifier le code]

En 1949, Georges Houot succède à Jacques-Yves Cousteau comme commandant du bâtiment-base de recherche sous-marines, l'aviso Élie Monnier. Malgré des séquelles d'une attaque de poliomyélite, il participe activement aux plongées en scaphandre autonome des marins et officiers placés sous ses ordres. C'est à cette occasion que nait sa passion pour l'exploration sous-marine.

En 1951, la Marine le choisit pour prendre la direction des essais du bathyscaphe français FNRS 3. En 1953, il est nommé commandant des bathyscaphes.

Il fera partie des premiers hommes à descendre à 4000 mètres de profondeur. Le 15 février 1954, il se distingue en effectuant avec Pierre Willm (ingénieur) la première plongée sous-marine à 4 050 mètres de profondeur, à bord du bathyscaphe FNRS 3 au large de Dakar. Ce record tiendra six ans avant d'être détrôné. Un film de Jacques Ertaud, "Profondeur 4050" retrace l'histoire de cette première plongée.


De 1953 à 1960, avec le FNRS 3, le commandant Houot effectue 93 plongées (en Méditerranée, au large de Dakar, au Portugal et au Japon).

Le bathyscaphe Archimède[modifier | modifier le code]

La réussite et la fiabilité du FNRS 3 ainsi que l'intérêt porté par les scientifiques à l'étude des fonds marins profonds amènent le commandant Houot et l'ingénieur du génie maritime Pierre Willm à envisager dès 1955 la construction d'un nouvel appareil. Il devra être capable d'atteindre les fonds les plus profonds de la planète (11 000 mètres dans la fosse des Mariannes, Pacifique), d'être plus manœuvrant afin d'être remorqué plus facilement et d'offrir plus d'espace pour les scientifiques.

En novembre 1955, les membres du comité du bathyscaphe émirent le vœu que cet engin soit construit.

En 1958, l'argent nécessaire à la construction ayant été réuni (avec participation de la Belgique grâce au professeur Dubuisson), les travaux débutèrent à Toulon.

La mise à l'eau du nouveau bathyscaphe, baptisé Archimède, eut lieu le 28 juillet 1961.

En 1961, le commandant Houot prend le commandement de l’Archimède puis du groupe des bathyscaphes qui compte le Marcel-le-Bihan, navire d'accompagnement.

De juillet à août 1962, au Japon, le bathyscaphe Archimède effectue les essais à grande profondeur dans la fosse des Kouriles. Il atteint successivement 7 100 mètres, 9 050 mètres, 9 200 mètres et 9 500 mètres (la profondeur maximum de cette fosse).


De 1961 à 1970, le commandant Houot effectue 64 plongées avec ce bathyscaphe (en Méditerranée, au Japon, à Porto Rico, en Grèce, à Madère et aux Açores).

Les années 1970[modifier | modifier le code]

En novembre 1970 le commandant Houot prend sa retraite après 37 années de service dont 17 à la tête du groupe des bathyscaphes.

Le commandant Houot décède le 7 août 1977 à La Garde (Var). Sa mort donnera lieu à des hommages du ministre de la Défense, Yvon Bourges, et du Premier Ministre, Raymond Barre.

Distinctions[modifier | modifier le code]

Livres[modifier | modifier le code]

  • Le Bathyscaphe, en collaboration avec Pierre Willm, Éditions de Paris, 1954
  • La Découverte sous-marine, Éditions Bourrellier, 1959 ASIN B0018195MO
  • 20 ans de Bathyscaphe, Éditions Arthaud, 1972 ASIN B0000DY5EO
  • Le bathyscaphe - à 4500 m. au fond de l'océan ASIN B0000DVJS0
  • Bathyscaphe le à 4050 m au fond de l'océan ASIN B0000DP36O
  • 2000 FATHOMS DOWN ASIN B001947NIS