Georges Frédéric Strass

Un article de Wikipédia, l'encyclopédie libre.
Aller à : navigation, rechercher
Page d'aide sur l'homonymie Pour les articles homonymes, voir Strass (homonymie).
Maison d'Abraham Spach, au no  24 du quai des Bateliers, où le jeune Strass fut apprenti de 1714 à 1724[1]

Georges Frédéric Strass, joaillier du roi de France, est né à Wolfisheim le 29 mai 1701 et décédé le 22 décembre 1773. Il inventa le strass, cette matière synthétique qui imite le diamant et par extension les autres pierres précieuses.

Biographie[modifier | modifier le code]

Il ne s'est jamais marié, contrairement à une idée reçue. Son testament reçu par le notaire Dosfant à Paris, est aux archives de Paris sous la cote DC. 255, en date du 18 juin 1773. Il n'y est fait aucune allusion à une épouse et des enfants. Sa nièce Marie Salomé Strass s'est mariée à Strasbourg avec Marc Antoine Porta, avocat à Lausanne. Il y a confusion avec son neveu également dénommé "Georges Frédéric Strass" , cité dans ce testament.

Hommages[modifier | modifier le code]

Une place de Strasbourg, proche de l'église Sainte-Madeleine, porte son nom.

Notes et références[modifier | modifier le code]

  1. Maurice Moszberger (dir.), Dictionnaire historique des rues de Strasbourg, Le Verger, Barr, 2012 (nouvelle éd. révisée), p. 156 (ISBN 9782845741393)

Voir aussi[modifier | modifier le code]

Bibliographie[modifier | modifier le code]

Liens externes[modifier | modifier le code]