Georges Darmois

Un article de Wikipédia, l'encyclopédie libre.
Aller à : navigation, rechercher

Georges Darmois

Naissance 24 juin 1888
Éply (France)
Décès 5 janvier 1960 (à 71 ans)
Paris (France)
Nationalité Drapeau de la France France
Champs Statistiques
Diplôme École normale supérieure
Renommé pour borne de Fréchet-Darmois-Cramér-Rao

Georges Darmois, né le 24 juin 1888 à Éply et mort le 5 janvier 1960 à Paris, est un mathématicien français. Il était le frère du physicien Eugène Darmois.

Biographie[modifier | modifier le code]

Georges Darmois est né à Éply. Il est reçu au concours d'entrée de l'École normale supérieure en 1906. Reçu au concours d'agrégation de mathématiques en 1909, il fut préparateur à l'École normale et commença une thèse qui ne fut achevée qu'en 1921 par suite de la mobilisation de 1914. En 1914, il s'occupa de défense anti-aérienne contre les attaques à basse altitude. En 1916, il est affecté à une unité de repérage au son en Champagne puis en Alsace. Il est nommé à la faculté des sciences de Nancy de 1919 à 1933, puis est nommé chargé de cours à la faculté des sciences de Paris en 1933, puis professeur sans chaire de calcul des probabilités et de physique mathématique. Il est nommé professeur titulaire de mathématiques générales en 1941 puis à la chaire de calcul des probabilités et physique mathématique en octobre 1949. Il fut le premier en France à professer la statistique et la dynamique stellaire. Il fut directeur de l'institut de statistique de l'université de Paris.

Il est élu à l'Académie des sciences en 1955.

Travaux[modifier | modifier le code]

Ses principales recherches concernent la statistique, le calcul des probabilités, la théorie de la relativité et la gravitation.

  • Les équations de la gravitation einsteinienne (1927).
  • Statistique mathématique (1928).
  • Statistique et applications (1934).
  • Sur les lois de probabilité à estimation exhaustive, CRAS 200 (1935), 1265-1266.
  • Méthodes d'estimation : l'emploi des observations statistiques (1936).

Bibliographie[modifier | modifier le code]

  • René Roy, « Georges Darmois, 1888-1960 », Econometrica, vol. 29, no 1,‎ janvier 1961, p. 80-83 (JSTOR 1907690)
  • (en) D. Dugué "Georges Darmois, 1888-1960," Annals of Mathematical Statistics, Vol. 32, No. 2 (juin 1961), p. 357-360.
  • (en) Bernard Bru "Georges Darmois" Statisticians of the Centuries By C. C. Heyde, Eugene Seneta, P Crepel 2001. New York: Springer.

Liens externes[modifier | modifier le code]