Georges Dandelot

Un article de Wikipédia, l'encyclopédie libre.
Aller à : navigation, rechercher

Georges Dandelot

Description de cette image, également commentée ci-après

Georges Dandelot au piano à l'École normale de musique de Paris en 1925.

Naissance
Paris, Drapeau de la France France
Décès (à 79 ans)
Saint-Georges-de-Didonne, Drapeau de la France France
Activité principale Compositeur, pédagogue
Maîtres Caussade, Widor, D'Indy, Emmanuel, Dukas, Roussel
Élèves Paul Méfano, André Casanova, André Boucourechliev

Georges Dandelot, né le à Paris 7e[1] et mort le à Saint-Georges-de-Didonne, est un compositeur et pédagogue français.

Biographie[modifier | modifier le code]

Fils d'Arthur et de Madeleine Dandelot, il reçoit l'enseignement musical de ses parents avant d'entrer, à l'âge de dix ans, au Conservatoire de Paris où il suit les cours d'Émile Schwartz, Louis Diémer, Xavier Leroux, Jean Gallon, Georges Caussade, Charles-Marie Widor, Vincent D'Indy, Maurice Emmanuel, Paul Dukas et Albert Roussel.

Il est nommé professeur d'harmonie à l'École normale de musique de Paris en 1919, puis au Conservatoire en 1942, où il a entre autres pour élèves Paul Méfano, André Casanova et André Boucourechliev.

Il est l'auteur de nombreux ouvrages pédagogiques de référence, toujours largement utilisés pour l'enseignement du solfège dans les écoles de musique et conservatoires.

Œuvres[modifier | modifier le code]

  • Œuvres pour orchestre :
    • Oratorio Pax pour voix solistes, chœurs et orchestre (1937),
    • Symphonie en ré (1941),
    • Concerto pour piano (1934),
    • Concerto romantique pour violon et orchestre (1944),
  • Musique de chambre :
    • Quatuor à cordes,
    • Trois valses à 2 pianos,
    • Sonatine pour flûte et piano (1938),
    • Sonatine pour piano et violon (1946),
    • Sonatine pour trompette (1961)
  • Ballets :
    • Le Souper de famine,
    • Le Jardin merveilleux,
    • La Création (1948),
  • Opéras :
    • L'Ennemi (opéra en 3 actes),
    • Midas (opéra-comique bouffe en 3 actes, 1948),
    • Apolline (opérette en 3 actes),

Notes et références[modifier | modifier le code]

  1. Archives de l’état civil de Paris en ligne, mairie du 7e arrondissement, année 1895, acte de naissance no 1523, avec mention marginale du décès