Georges Burdeau

Un article de Wikipédia, l'encyclopédie libre.
Aller à : navigation, rechercher

Georges Burdeau (1905-1988) est un juriste français.

Biographie[modifier | modifier le code]

Universitaire français, agrégé de droit public, il est l'auteur de nombreux travaux sur le droit constitutionnel et la science politique. Il enseigna à l'université Paris 2. Pendant la Seconde Guerre mondiale, il justifie les lois antisémites du régime de Vichy dans ses manuels de droits [1],[2].

Son œuvre, La démocratie, écrit en 1956, assimile la démocratie au système représentatif, contrairement à Jean-Jacques Rousseau, le père de la démocratie, qui refuse toute représentation politique, mais, envisage le peuple comme l'essence du pouvoir et de la démocratie, le définissant alors comme souverain unique.

Sa lecture de la Constitution de la Ve République était hostile au rôle préeminent du Président de la République[réf. nécessaire].

Œuvres[modifier | modifier le code]

  • Le libéralisme
  • L'État
  • La démocratie
  • Droit constitutionnel et institutions politiques
  • La politique au pays des merveilles
  • Traité de Sciences politiques

Notes et références[modifier | modifier le code]