Georges Banu

Un article de Wikipédia, l'encyclopédie libre.
Aller à : navigation, rechercher

Georges Banu (né le 22 juin 1943 à Buzău, en Roumanie) est un critique et un homme de théâtre français d'origine roumaine.

Biographie[modifier | modifier le code]

Il vit en France depuis 1973.

Professeur à l'Université Sorbonne Nouvelle - Paris 3, il est l'auteur de nombreux essais fondamentaux sur le théâtre. Sa connaissance de la scène européenne voire mondiale, en fait un spectateur particulièrement éclairé. Il est notamment l'auteur du Théâtre sortie de secours (Aubier, 1984, prix de la critique dramatique), L'Acteur qui ne revient pas (Aubier, 1986, Folio 1993), Notre théâtre, La Cerisaie (Actes Sud, 1999), L'Homme de dos (Adam Biro, 2000) et d'un essai sur Peter Brook dont il est le spécialiste en France, Peter Brook Vers un théâtre premier (Points Essais, 2005).

Il est aussi Professeur au Centre d’études théâtrales, Université catholique de Louvain-la-Neuve. Membre statutaire ARIAS (Atelier de recherche sur l’intermédialité et les arts du spectacle). Responsable du Groupe de recherche sur la représentation théâtrale de la mort de l’enfant du Centre de recherche sur la théorie et l'histoire du théâtre. Secrétaire général (1985-1992), président (1994-2000), puis membre d’honneur de l’Association internationale des critiques de théâtre. Créateur en 1990, avec Michelle Kokosowski, de l'Académie expérimentale des théâtres, qui cessera ses activités en 2001. Codirecteur de la revue Alternatives théâtrales, avec Bernard Debroux. Directeur de la Collection “Le temps du théâtre” chez Actes-Sud. »

Bibliographie[modifier | modifier le code]

  • Bertolt Brecht ou le petit contre le grand (Aubier, 1981)
  • Le Théâtre, sortie de secours (Aubier, 1984)
  • L'acteur qui ne revient pas. Journées de théâtre au Japon (Aubier, 1986, Folio, 1993)
  • Mémoires du Théâtre (Actes Sud, 1987 Babel)
  • Le Rouge et l'Or, une poétique du théâtre à l'italienne (Flammarion, 1989)
  • Peter Brook. De Timon d'Athènes à Hamlet (Flammarion, 1991)
  • Le Rideau ou la fêlure du monde (Biro, 1997)
  • Avec Brecht (Actes Sud, 1999)
  • Notre Théâtre. La Cerisaie (Actes Sud, 1999
  • Les Cités du Théâtre d'Art. De Stanislavski à Strehler (Éditions Théâtrales, 2000)
  • L'Homme de dos (Biro, 2000)
  • Exercices d'accompagnement. D'Antoine Vitez à Sarah Bernhardt (L'Entretemps, 2002)
  • Yannis Kokkos. Le Scénographe et le Héron (Actes Sud, 2004)
  • La Nuit nécessaire (Biro, 2004)
  • Les Répétitions. De Stanislavski à aujourd'hui (Actes Sud, 2005)
  • L'Oubli (Les Solitaires Intempestifs, 2005)
  • Nocturnes. Peindre la nuit, jouer dans le noir (Biro, 2005)
  • La Scène surveillée (Actes Sud, 2006)
  • Shakespeare, le Monde est une scène. Métaphores et pratiques théâtrales (Gallimard, 2009)
  • Le Repos (Les Solitaires Intempestifs, 2009)
  • Des murs... au Mur (Gründ, 2009)
  • Miniatures théoriques (Actes Sud, 2008)
  • Les Voyages du comédien (Gallimard, Collection Pratique du Théâtre, 2012)
  • Amour et désamour du théâtre (Actes Sud, 2013)

Récompenses et distinctions[modifier | modifier le code]

Notes et références[modifier | modifier le code]