Georges Arout

Un article de Wikipédia, l'encyclopédie libre.
Aller à : navigation, rechercher
Page d'aide sur l'homonymie Pour les articles homonymes, voir Arout.

Georges Arout

Nom de naissance Eugène Aroutcheff
Autres noms Georges Arout, Georges Arest
Activités traducteur
Naissance 30 septembre 1911
Rostov-sur-le-Don, Drapeau de la Russie Impériale Empire russe
Décès 5 septembre 1970
Paris, Drapeau de la France France
Langue d'écriture français (depuis le russe)
Genres littérature russe

Georges Arout (1911-1970), de son vrai nom Eugène Aroutcheff, était un homme de lettres français d'origine russe. Arout est connu pour ses traductions depuis le russe, seul ou avec son frère le dramaturge Gabriel Arout. Il a également laissé une large Histoire de la peinture (1954-1955) avec le critique Raymond Cogniat (rédacteur en chef de la rubrique artistique du Figaro).

Biographie[modifier | modifier le code]

Georges Arout est né Eugène Aroutcheff le 30 septembre 1911, à Rostov-sur-le-Don, en Russie impériale. Il était le fils de Mangassar Aroutcheff et de Eugénie Krassilnikoff.

Georges Arout est mort le 5 septembre 1970 au matin, à Paris, en France.

Bibliographie[modifier | modifier le code]

Traductions[modifier | modifier le code]

Sauf mention contraire (le Dickens de 1957), toutes les traductions sont depuis le russe (ou le géorgien). Parmi ses traductions, on trouve :

Romans et théâtre
Nouvelles

Ouvrages[modifier | modifier le code]

Arout a également collaboré à plusieurs ouvrages sur l'art, dont :

Peinture
  • 1954. Picasso. Introduction et notes de M. Georges Arout (plaquette, 28 pages)
  • 1954. Toulouse-Lautrec. Introduction et notes de M. Georges Arout (plaquette, 20 pages)
  • 1954. Histoire de la peinture, t. I (avec Raymond Cogniat, 318 pages)
  • 1955. Histoire de la peinture, t. II (avec Raymond Cogniat, 318 pages)
Danse
  • 1955. La Danse contemporaine (monographie, 322 pages)
  • 1957. Dictionnaire du ballet moderne (avec d'autres, 360 pages)

Pièces[modifier | modifier le code]

Sources[modifier | modifier le code]

Références[modifier | modifier le code]

  1. In Fantastique, soixante récits de terreur, dir. Roger Caillois, éd. Le Club français du livre, Paris. « Traduction allégée et début de la nouvelle supprimé, de l'aveu des traducteurs dans la note de présentation (p. 443-444) »[1]
  2. Notice d'autorité personne « Arout, Georges »
  3. Notice d'autorité personne « Arout, Georges (pseud d Eugène Aroutcheff) »

Liens externes[modifier | modifier le code]

Sur les autres projets Wikimedia :