Georges-Alexandre de Mecklembourg

Un article de Wikipédia, l'encyclopédie libre.
Aller à : navigation, rechercher
Georges-Alexandre de Mecklembourg

Georges-Alexandre de Mecklembourg, (en allemand Georg-Alexander von Mecklenmburg), né le 27 août 1921 à Nice, décédé le 26 janvier 1996 à Mirow.

Il fut duc de Mecklembourg et Chevalier de l'Ordre de Malte.

Famille[modifier | modifier le code]

Fils de Georges-Alexandre de Mecklembourg (1899-1962) et d'Irina Raievskya.

Mariage et descendance[modifier | modifier le code]

Le 30 avril 1946 Georges-Alexandre de Mecklembourg épousa l'archiduchesse Ilona d'Autriche (en), fille de l'archiduc Joseph-François de Habsbourg-Hongrie et de la princesse Anne de Saxe (1903-1976), née le 20 avril 1927 à Budapest et décédée le 12 janvier 2011 à Bad Krozingen en Allemagne. Le couple avait divorcé en 1974.

Quatre enfants sont nés de cette union :

  • Élisabeth de Mecklembourg (1947-), en 1974 elle épousa le baron Alhard von Bussche-Ippenburg (1947-)
  • Marie de Mecklembourg (1949-), en 1978, elle épousa Wolfgang von Wasielewski (1951-)
  • Karoline de Mecklembourg (1952-) en 1980, elle épousa Constantin Harmsen (1954-)
  • Georges Borwin de Mecklembourg, prétendant à la succession de Mecklembourg.

Biographie[modifier | modifier le code]

Après un accord conclu en 1950 avec la lignée de Mecklembourg-Schwerin, Georges-Alexandre devint le chef de la Maison de Mecklembourg-Strelitz de 1963 à 1996. Il résida dans le château de Remplin jusqu'en 1940. Dans la nuit du 11 avril 1940, le château fut pillé sur ordre du gouverneur de Mecklembourg-Lübeck. En 1944, après l'arrestation de son père par la Gestapo et son internement au camp de concentration de Sachsenhausen, Georges-Alexandre fut interné dans le château de la famille Stauffenberg. En 1945, il fut reconnu comme victime du régime nazi. Après la Seconde Guerre mondiale il étudia le droit.

En 1990, pour sa famille, Georges-Alexandre de Mecklembourg demanda le retour des différentes régions confisquées par le régime nazi. Cette procédure s'avéra des plus difficile, elle s'acheva en 2006, dix ans après le décès de Georges-Alexandre. À plusieurs reprises, il tenta de faire accélérer la procédure. Il s'occupa de la protection des monuments en cas de conflit.

Généalogie[modifier | modifier le code]

Georges-Alexandre de Mecklembourg appartient à la troisième branche (Mecklembourg-Strelitz) issue de la première branche de la Maison de Mecklembourg. Cette troisième lignée s'éteignit avec Georges-Alexandre de Mecklembourg. Son fils, Georges Borwin est l'actuel prétendant à la succession de Mecklembourg.

Liens internes[modifier | modifier le code]