George William Gray

Un article de Wikipédia, l'encyclopédie libre.
Aller à : navigation, rechercher

George William Gray ou George Gray (4 septembre 1926 - 12 mai 2013[1]) était un professeur de chimie organique employé à l'université de Hull. Il a travaillé dans le domaine des cristaux liquides. Il a joué un rôle déterminant dans le développement des matériaux ayant permis la création d'écrans à cristaux liquides[2],[3].

Né en écosse, Gray à étudié à l'université de Glasgow et l'université de Londres. Il a été professeur à l'université de Hull de 1946 à 1990, où il resta professeur émérite. Gray à reçu en 1995 le prix de Kyoto[4] et en 1987 la médaille Leverhulme. Il est membre de la Royal Society et commandeur de l'ordre de l'Empire britannique.

Notes et références[modifier | modifier le code]

  1. (en)‘Reminiscences from a life with liquid crystals’, by George W. Gray Chemistry Arena, 14 Mai 2013
  2. (en)Dr Mark Lorch,George Gray, the man who made flat screens possible, The Guardian, 22 mars 2013 sur www.guardian.co.uk.
  3. (en)George Gray obituary, The Guardian, 21 mai 2013 sur www.guardian.co.uk.
  4. (en) Inamori Foundation, « George William Gray - Biography », sur The 1995 Kyoto Prize - Advanced Technology (consulté le 2 mai 2010)

Liens externes[modifier | modifier le code]